Articles avec #livres albums revues et magazines disney tag

Publié le 6 Mars 2016

 

Le pari lancé par Jacques Glénat pouvait sembler fou : demander à des auteurs de BD franco-belge de créer de nouvelles aventures de Mickey et Donald. S’attaquer au symbole des comics strips américains était-il une bonne idée ? Comment concilier le talent et le style d’auteurs reconnus et confirmés avec le style Disney, parfois trop lisse pour laisser exprimer la patte de leurs auteurs ?

 

Mickey's Craziest Adventures scénarisé par Lewis Trondheim et dessiné par Nicolas Keramidas prouve que l’alchimie peut fonctionner et produire un mélange décapant !

 

Tout démarre par une imposture : les pages proposées seraient des pages de magazines américains anciens datant des années soixante. Ces magazines auraient été retrouvés par les auteurs lors d’un vide-grenier. Ils arborent un logo faisant penser aux Editions DELL ("DELL Comics are Good Comics"), mais le texte n'est autre que le nom GLENAT à l'envers !

 

Ils auraient compilé les feuilles de cette aventure jamais reproduite depuis lors, dans cet album. Les pages reproduites sont sales, avec un grain d’imprimerie rappelant la qualité des comics strips de l’époque. Des fausses couvertures rappelant celles des Ones Shots publiés aux Etats Unis par Dell sont présentées. Des bandeaux en haut de chaque page rappellent les bandeaux que l’on pouvait voir parfois sur la dernière page du Journal de Mickey.

 

 

Le vice est même poussé jusqu’à porter une référence commençant par W OS 1314 sur chaque page pour faire croire qu’il s’agit un comic book américain. Cette référence n’a pas été choisie au hasard : en effet le dernier numéro des One Shots paru en mars 1962 portait la référence W OS 1313 (voir couverture ci-contre). Cette histoire Mickey's Craziest Adventures (remarquez au passage le titre en anglais) s’inscrirait dans dans la suite logique des BD américaines.

 

Une imposture vous dis-je !

 

 

 

Mais il faut voir comment le dessin de Keramidas (au premier abord un peu trop négligé par rapport au pur style académique Disney) et le scénario de Trondheim sont efficaces. Une aventure à bout de souffle, et un humour ravageur, à la limite de l’impertinence vis-à-vis des personnages parfois lisses de Disney, démontrent le talent des deux artistes ainsi que leur connaissance pointue du monde Disney et leur sympathie vis-à-vis des personnages. La psychologie des personnages est bien rendue : ils ne trichent pas, ils vivent une aventure, un peu comme s’il s’agissait ici d’un documentaire les filmant dans leur vraie vie et non d’un film où ils joueraient des personnages bien calibrés.

 

L’humour décalé est souvent cinglant. Cela redonne aux BD Disney une saveur que l’on avait un peu perdue depuis les années 1930 où Mickey et Donald étaient d’espiègles garnements.

 

Et si finalement, cette imposture magnifique était un véritable retour aux sources de l’esprit Disneyen ? Marquera-t-elle un tournant dans les BD Disney ? Le succès de cet album nous en donnera la réponse.

 

   Disney / Glénat - Mickey's Craziest Adventures

Voir les commentaires

Publié le 5 Février 2012

Disney Hachette Presse commémore avec retard le 40ème anniversaire de Picsou Magazine !

C'est en fait le numéro 480 qui marquera cet anniversaire. Normal pour un mensuel me direz-vous ? 40 x 12 = 480 ! Oui, mais depuis 2011, Picsou Magazine n'est plus vraiment un mensuel, puisque seulement 10 numéros paraissent par an. En fait, le numéro de février aurait dû commémorer la fin de la quarantième année. Mais le n°478 daté de février 2012 n'en a fait nullement mention. L'évènement sera donc fêté en avril avec le numéro 480 ! Un cadeau surprise attend les fans !


 http://data.blogs.laprovence.com/laprovence-bd.blog/mod_article40344_4f61ac8805a9f.jpg?4813

 

Au sommaire de ce numéro anniversaire :

- L’histoire du canard le plus feuilleté de France !

- Un dossier dévoilant tous les secrets de Picsou !

- Les plus belles couvertures de Picsou Magazine. (il y a fort à parier que les dernières n'en feront pas partie !!!)

- Des BD inédites et exceptionnelles racontant l’histoire du journal.

 

 

Quarante ans de Picsou Magazine ça fait 2 à 3 générations de lecteurs ! TF1 recherche d'ailleurs des grand-pères ou pères qui auraient transmis le virus Picsou Magazine à leurs petits-enfants ou enfants. Vous êtes intéressés pour être interviewés ? Contactez-moi, je transmettrai vos coordonnées !

 

Retour nostalgique sur les numéros anniversaires : Le premier numéro de Picsou Magazine est paru en mars 1972.  En 1992 et en 2002, des numéros particuliers avaient célébré des anniversaires aux chiffres ronds.

 

PM1.jpg pm12.jpg
PM-240.jpg PM360.jpg
PM n°1 (1972) PM n°12 (1973) PM n° 240 (1992) PM 360 (2002)

 

 

Même si on comprend difficilement l'association des BD Disney avec des cadeaux gluants, même si le magazine a de plus en plus de mal à se renouveler et même si la ligne éditoriale est parfois difficile à déchiffrer, souhaitons que le cap de la quarantaine soit le cap de la maturité pour Picsou Magazine. Espérons qu'il sera toujours présent dans 10 ans, malgré les mauvais résultats actuels de la presse et qu'il fêtera alors dignement son demi-siècle d'existence !



Voir les commentaires

Publié le 31 Mai 2010

 

logo-glenat.jpg
Les fans attendaient cette nouvelle avec impatience : les éditions Glénat proposeront à partir d'octobre 2010 des bandes dessinées de Mickey et de Donald en publiant les oeuvres complètes de leurs dessinateurs "historiques" ainsi que de nouvelles aventures de ces héros !


Ces oeuvres originales de Carl Barks et Don Rosa pour Donald, dont le personnage est né en 1934, de Floyd Gottfredson, Giorgio Cavazzano et Romano Scarpa pour Mickey, né en 1928, permettront à leurs fans de retrouver ces héros de Disney en librairie.


Ce retour représente "un programme de parution ambitieux de plus d'un million d'exemplaires mis sur le marché en 2011-2012", relève le communiqué.


Si Disney Hachette Presse édite "Le journal de Mickey", créé en 1934 et premier hebdomadaire pour enfants avec 1,8 million de lecteurs chaque semaine, "Picsou Magazine", "Mickey Parade Géant" et "Super Picsou Géant" dans le réseau presse, les histoires des deux personnages de Disney les plus connus n'avaient pas été publiées en librairie depuis plus de 15 ans.


Les auteurs de Glénat, premier éditeur européen indépendant dans le secteur de la BD, inventeront de leur côté de nouvelles aventures qui viendront s'ajouter aux histoires déjà existantes.


"J'ai appris à lire dans +Le Journal de Mickey+ et c'est un rêve qui se réalise aujourd'hui d'être éditeur de Donald et Mickey", confie Jacques Glénat, président du groupe, cité dans le communiqué.

Dernière minute !!!

Le Tome 1 de l'intégrale Carl Barks chez Glénat disponible en précommande sur Amazon à 14,25€ ! voir ici  http://amzn.to/c95Saf  !!!!

 

5 autres BD sont également en précommande sur Amazon

Mes plus belles histoires de Noël http://amzn.to/cAw8XQ

Histoires de pirates http://amzn.to/dkOdMM

Sous les projecteurs http://amzn.to/aPCBZi

Histoires de cowboys http://amzn.to/allJNR

Histoires de magie http://amzn.to/aJni4c

 

HistoiresdeMagie-1.jpg


Voir les commentaires

Publié le 1 Mai 2010

Vous avez lu avec intérêt les précédents articles Chiffres de tirage et diffusion de la presse Disney en France de 2006 (voir article), 2007 (voir article) et 2008 (voir article) voici l'analyse des chiffres 2009 qui ont été publiés par l'O.J.D.

L'O.J.D. (Office de Justification de la Diffusion) publie chaque année les statistiques de tirage et diffusion des journaux et magazines de ses membres. Ses données couvrent 98% des titres français diffusant à plus de 100.000 exemplaires en France. La lecture des chiffres qu'il publie permet donc d'avoir un panorama plutôt complet du paysage de la presse française.

Mais revenons aux magazines Disney.

2009 année de crise mondiale, le segment de la presse Enfants BD et Illustrés n'y échappe pas. Il enregistre en effet une baisse de diffusion payée de 8,1 %.

En 2009, malgré une baisse sensible sur tous ses titres (-6,6%), Disney Hachette Presse s'en sort mieux que la moyenne et conserve sa place de leader de la presse des Enfants, de la Bande Dessinée et des Illustrés. 

 

 

Rang 2009

Titre

Diffusion France 2009

Diffusion France 2008

Evolution en %

Rang 2008

Evolution classement

1

SUPER PICSOU GEANT

170 215

177 501

-4,1%

1

-

2

LE JOURNAL DE MICKEY

136 656

140 019

-2,4%

2

-

3

J'AIME LIRE

121 331

125 365

-3,2%

3

-

4

MICKEY PARADE GEANT

115 407

123 083

-6,2%

4

-

5

POMME D'API

107 728

115 798

-7,0%

5

-

6

PICSOU MAGAZINE

102 091

115 667

-11,7%

6

-

7

WINNIE

93 427

101 004

-7,5%

7

-

8

WITCH MAG

82 452

100 265

-17,8%

8

-

9

ABRICOT

70 283

67 529

4,1%

11

+2

10

IMAGES DOC

69 968

79 374

-11,9%

9

-1


En 2009, sur les 10 plus fortes diffusions France payées, Disney Hachette Presse s'octroie 6 places dont 4 des 6 premières.


Concentrons nous plus précisément sur la diffusion payée moyenne des 4 titres principaux publiant de la BD Disney (Super Picsou Géant, Picsou Magazine, Le Journal de Mickey et Mickey Parade Géant).



 Super Picsou Géant
: Ce bimestriel reste le plus gros succès de la presse BD en France, très loin devant ses poursuivants. Mais la concurrence est rude ! Elle a émoussé ses positions. Il est spécialisé dans la publication de BD européennes (italiennes, danoises, espagnoles...). Ce magazine n'offre jamais de cadeau.

 TDP2009SPG.jpg

(source OJD)


La tendance à la baisse (-20,4% depuis 2001) de la diffusion payée se confirme. 2009 enregistre même la plus forte baisse depuis 8 ans (-4,9 % par rapport à 2008). Même s'il résiste un peu mieux que la moyenne des autres titres Disney (grâce à Double Duck ?) le leader du segment subit de plein fouet la tendance à la baisse de la lecture de magazines de BD (-24% en 10 ans sur le segment). Une sélection plus stricte sur la qualité des BD aiderait peut-être à retrouver un lectorat plus fidèle.

 
 
 
 
 Picsou Magazine
 : Mensuel de référence pour les bonnes BD américaines de Carl Barks, Keno Don Rosa, Willian Van Horn, etc... Intègre depuis peu quelques bonnes BD italiennes et néerlandaises. Il propose systématiquement un gadget pour attirer les plus jeunes.

TDP2009PM.jpg

 (source OJD)


C'est la dégringolade pour Picsou Magazine ! 2009 est la plus forte chute des ventes depuis 2002 (-10,2%). Malgré quelques efforts remarqués par les fans (mais malheureusement jamais expliqués aux lecteurs novices) dans le choix des BD, (notament des BD de Carl Barks encore inédites dans Picsou Magazine ou la saga des remakes par Dan Jippes des histoires des Castors Juniors scénarisées par Barks) les ventes dégringolent. En 8 ans la baisse est considérable : -31,4% (soit près du tiers de ses clients) !!!

La nouvelle formule annoncée n'a pas vraiment été perçue par le lecteur. En revanche il a bien remarqué la diminution de la pagination (de 148 à 132 pages, avec prix identique). Coincé entre, d'une part, les inconditionnels de Barks et Don Rosa et, d'autre part, des gadgets souvent à mille lieues de l'univers Disney, Picsou Magazine a de plus en plus de mal à trouver ses lecteurs car sa ligne éditoriale n'est toujours pas assez affirmée. Le report espéré des lecteurs de Pif Gadget (arrêté en novembre 2008) ne s'est pas produit.

 
 
 
 
Le Journal de Mickey : l'ancêtre de la presse enfantine française est le premier hebdomadaire des 7-12 ans. Plus généraliste que les autres magazines (il fait une large part aux BD non Disney et s'ouvre à de larges sujets dans sa partie magazine) il publie surtout des BD européennes et quelques désormais rares créations françaises !

TDP2009JM.jpg

 (source OJD)


Le Journal de Mickey réussit la meilleure performance des 4 magazines avec un recul des ventes de 2,9% en 2009. Depuis 2001, la baisse accuse 18,5% soit près d'1 lecteur sur 5. Et pourtant, le Journal de Mickey est sans doute le magazine qui sait le mieux plaire aux jeunes. L'équilibre entre BD, jeux et rédactionnel, la publication de nouveautés en font un des meilleurs hebdo Disney en Europe.

La célébration de ses 75 ans et de 3000ème numéro de la nouvelle série a peut-être aidé à limiter l'érosion des lecteurs.

L'arrêt des productions d'histoires originales françaises annoncé début 2009 a sûrement apporté un gain sur les coûts de production du magazine. En revanche il lui a fait perdre ce petit côté "franchouillard" auquel le lecteur averti s'identifiait avec fierté. 
 
 
 
 
 
Mickey Parade Géant  : Devenu Géant en 2002 (et par la même occasion bimestriel), ce magazine au format "italien" rassemble principalement des BD italiennes et européennes paraissant dans Topolino. Ce magazine n'offre pas de cadeaux.

  TDP2009MP.jpg

 (source OJD)

En 2009, Mickey Parade Géant voit ses ventes baisser de 6,1%. L'arrêt des BD de Michel Souris, les rééditions d'histoires publiées trop récemment (moins de 6 ans), la saga Ultraheros décevante et qui n'a pas réellement accroché les lecteurs expliquent peut-être cette désaffection. Une sélection plus stricte sur la qualité des BD aiderait peut-être à retrouver un lectorat plus fidèle.

 


En savoir plus :

Site de l'OJD http://www.ojd.com/
Les derniers chiffres :  Fichier au format pdf
Disney Hachette Presse : http://www.dhpregie.com/

Voir les commentaires

Publié le 13 Janvier 2010


Nous entendons souvent dire que les jeunes d'aujourd'hui sont trop gâtés. Phénomène de société ? Problème d'éducation ? 

De nombreux parents pour démontrer leur amour tentent de combler les moindres désirs de leurs chers enfants. Certains autres se culpabilisent de ne pas être assez attentifs à leurs demandes.

On pourrait être tenté de croire que ces questionnements de parents sont fort récents. Et pourtant, le 1er août 1954, le Journal de Mickey n°114 publiait déjà un billet du fameux Onc' Léon qui évoquait  le thème de l'insatisfaction permanente de certains enfants.

Ce texte vieux de plus de 50 ans résonne-t-il encore aux oreilles des parents (ou des enfants) d'aujourd'hui ?  A vous de répondre.


OncLéon JM n°114



Et voilà qu'une fois de plus, Onc' Léon vient de nous faire réfléchir avec sa morale surannée qui nous semble parfois bien actuelle. Pour se remettre de ce bouillonnement intellectuel, rien de mieux que de nous replonger dans une bonne BD de Mickey ou Donald, non ?  

 
Dans la même veine, lisez
Journal de Mickey et Management
 

Voir les commentaires

Publié le 9 Décembre 2009

JM3000

Nous avions célébré sur ce blog les 75 ans du Journal de Mickey dans l'article intitulé (fort à propos) Le Journal de Mickey a 75 ans !

Disney Hachette Presse profite de la sortie ce 16 décembre 2009 du n°3000 pour sortir un numéro spécial retraçant l'histoire de ce magazine.

Avis aux collectionneurs, ce numéro fera date, jugez-en plutôt.

"A l’occasion de sa 3000ème parution, Le Journal de Mickey sort un numéro exceptionnel.

Au sommaire de ce numéro double, une BD de 33 pages mettra en scène Mickey dans son propre journal pou r en raconter l’histoire.

On y retrouvera des articles levant le voile sur l’historique du journal : pourquoi y a-t-il eu 2 numéros 1 ? D’où viennent les BD Disney du journal ?

Sans oublier les couvertures des numéros qui ont marqué les lecteurs depuis 1934, comme l’arrivée de la rubrique nature des Castors Juniors ou le premier Journal de Mickey en couleur.

Pour le plus grand plaisir des lecteurs, les coulisses de la rédaction seront dévoilées et les secrets de fabrication du magazine rendus publics, avec images à l’appui !


A partager en famille, une rétrospective des bandes dessinées phares qui ont fait le succès du Journal de Mickey depuis 75 ans, au fil de ses 2999 numéros. De Pim Pam Poum à Mandrake, sans oublier Hägar Dünor, Ducobu, Les profs, qu’ont lu les générations de lecteurs du journal ?

Pour marquer ce numéro évènement, les dessinateurs du magazine ont réalisé un dessin hommage au Journal de Mickey. Pica et Erroc (Les profs), Marc Cuadrado (Parker et Badger), Falzar et E411 (Edwin et les twins), Godi et Zidrou (Ducobu ), Sti (Michel chien fidèle), Aré (Les potatoes) et beaucoup d’autres encore ont tous ajouté leu r coup de crayon à ce numéro exceptionnel !

Un numéro collector à ne manquer sous aucun prétexte !"



En savoir plus :  http://www.dhpregie.com/IMG/pdf/JDM_3000.pdf 

Voir les commentaires

Publié le 1 Novembre 2009



Couverture A Uncle Scrooge n°384

Couverture A WDCS n°699

Couverture A MM&F n°296 

On savait depuis plusieurs mois que suite à la faillite de Gemstone, BOOM! avait acquis une licence pour continuer les Comics Disney aux Etats-Unis.

 
Sur le mois d'octobre, le nouvel éditeur a présenté 3 titres :   Mickey Mouse and Friends, Walt Disney Comics and Stories et Uncle Scrooge. Un quatrième est en préparation : Donald Duck and Friends.

 
Tous ces titres reprennent leur numérotation la où elle s'était arrêtée avec l'éditeur précédent selon la tradition maintenant établie à l'attribution de chaque nouvelle licence.

 
Comme à son habitude, BOOM! Kids sort chaque numéro avec 2 couvertures différentes afin de plaire au plus grand nombre (voire de tenter les collectionneurs). Le prix est plutôt modique 2,99 $ mais pour un nombre de pages limité (autour de 30) qui obligera à découper les histoires longues en plusieurs épisodes.


A la vue des couvertures (et du contenu des comics) on comprend aisément le choix éditorial de BOOM!. Wizards of Mickey (Mickey Mouse and Friends), Ultra heroes (WDCS) et Double Duck (Donald Duck and Friends) sont les BD phares sur lesquelles BOOM! compte développer les ventes de ses magazines. Ces BD italiennes sont plutôt bien réalisées, les scénarii tiennent assez bien l'intérêt du lecteur, mais ces BD d'un nouvel âge sont en rupture avec les histoires plus classiques de Donald, Picsou et Mickey créées par Barks, Don Rosa ou Gotffredson. Wizards of Mickey joue sur l'univers Héroïc Fantasy (voir article), Ultra Heroes évoque les Super héros façon Marvel mais dans un univers comique, quant à Double Duck, il s'agit d'une parodie de James Bond 007.

 
Les fans les plus âgés risquent fort d'être rebutés par ces nouvelles BD qui ont peu de choses en commun avec les BD classiques de Disney. Mais les plus jeunes risquent fort d'accrocher ! Le rythme des BD y est plutôt rapide, les couleurs par ordinateur en font des BD de leur temps. Le pari de BOOM! est clair : faire des BD Disney des BD multi-générationnelles et ne pas les cloisonner aux 5000 fans (plutôt adultes et collectionneurs) qui étaient les lecteurs visés par Gemstone il y a peu. Le pari de BOOM! est financièrement réfléchi : utiliser du matériel existant déjà publié (histoires et couvertures) et donc moins cher que de la création ou de la reprise de BD d'origine en noir & blanc qu'il faut mettre en couleurs, pour vendre, à bas prix, de façon à toucher le plus grand nombre de lecteurs.

 
BOOM! est peut-être en train de gagner son pari les premiers numéros de Mickey Mouse and Friends et WDCS ont été épuisés dès les premiers jours de mise en vente ! Affaire à suivre...

 
Un petit regret tout de même pour les fans qui ne résident pas aux Etats-Unis. Pour l'instant seul un abonnement auprès de BOOM! est possible et les frais de port inclus sont prohibitifs : le prix de revient est de 54,99$ pour 4 numéros (en double avec couverture A et couverture B) soit 13,75$ le numéro ou 6,90$ l'exemplaire.

 
Les amateurs de BD Disney classique ne sont pas pour autant oubliés. BOOM! prévoit dans les mois à venir des éditions brochées et de qualité reprenant les grands classiques : La Jeunesse de Picsou de Don Rosa, des Walt Disney Christmas Classics... au format de 112 pages pour un prix de 24,99 $.
 

Afin d'avoir un premier aperçu des productions BOOM!, je vous propose de feuilleter, ci-dessous, les premières pages d'Uncle Scrooge n°384 qui s'ouvre sur une BD de Per Hedman et Wanda Gattino (voir interview de Wanda Gattino)

 


Couverture B Uncle Scrooge n°384
 
Couverture B WDCS n°699
 
Couverture B MM&F n°296

En savoir plus :
Le site de BOOM! Kids : 
http://www.boom-kids.com/
Le site de BOOM! Sudios : 
http://www.boom-studios.net/
Le foum de BOOM! Sudios : 
http://forums.boom-studios.net/
Le blog de BOOM! Kids : http://www.boom-kids.com/blog/


 

Voir les commentaires

Publié le 21 Octobre 2009




Le 21 octobre 1934 sortait le premier numéro d'un journal qui allait ébranler le paysage de la presse pour enfants.
Le Journal de Mickey fondé par Paul Winkler  a sonné le glas de bien des illustrés français de l'époque. Pensez donc, un illustré grand format avec de belles couleurs éclatantes et des  bandes dessinées avec des bulles, c'était alors une vraie révolution !

Et pourtant, à l'origine de ce succès il y a un échec.

C'est parce qu'Opera Mundi qui détenait alors pour la France les droits du King Feature Syndicate, avait du mal a écouler ses BD d'origine américaine dans la presse enfantine trop refermée sur ses recettes éculées, que Paul Winkler, son fondateur, a eu l'idée de créer son propre journal pour enfants et d'y publier des BD dont il détenait les droits.


La première série du Journal de Mickey, appelée de façon trompeuse "Avant-Guerre" s'achève avec le numéro 477 mais pour les amateurs de BD Disney, le Journal de Mickey s'arrête le 28 juin 1942 au numéro 388, puisque dès le numéro suivant, il n'y a plus aucune BD Disney dans l'hebdomadaire.


Dès le 23 mars 1947, Hardi présente Donald reprend la formule du défunt Journal de Mickey en changeant au passage de héros dans son titre. Hardi présente Donald est sabordé le 22 mars 1953 avec un dernier numéro aux chiffres évocateurs : 313 (pour les non initiés, 313 est le numéro de la plaque d'immatriculation de la voiture de Donald).

En effet, un an plus tôt, le 1er juin 1952, tel le phénix, le Journal de Mickey avait repris vie dans une nouvelle formule qui redémarrait au numéro 1. 

Il y a beaucoup à dire sur l'évolution du Journal de Mickey tout au long de ces nombreuses années, peut-être l'occasion de futurs articles.


Le numéro 2992 sortant le 21 octobre 2009 consacre donc une histoire qui a débuté 75 ans plus tôt !

Souhaitons encore longue vie au Journal de Mickey !




Histoire de retracer quelques unes des années du Journal de Mickey voici quelques couvertures dont la plupart sont parues autour d'une date anniversaire.


   
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
     


 

 

Voir les commentaires

Publié le 13 Mai 2009


Alors que la concurrence est rude (concurrence des loisirs numériques, concurrence des autres magazines de BD...), et que les ventes de magazines de BD chutent (voir article Tirage et diffusion de la presse Disney en France en 2008), les magazines français de BD Disney tentent de séduire leurs lecteurs et d'en attirer de nouveaux grâce à de nouvelles formules.


Après Super Picsou Géant qui a, en mai, quelque peu modifié son contenu sans en faire de grande communication (disparition du Couac remplacé par des gags de bandes hebdomadaires), c'est au tour du Journal de Mickey d'évoluer, 6 ans après le lancement de la formule précédente (n°2640 du 22/01/2003).


Disney Hachette Presse annonce dans un communiqué de presse que le Journal de Mickey n°2969 du 13 mai 2009 marquera le début d'une nouvelle formule. La maquette change, une signalétique basée sur des codes couleurs est mise en place et les actualités prennent désormais plus d'importance.

 

 

Dans cette période de morosité économique mondiale (voir article La crise des BD Disney : des comics pas comiques ! ), souhaitons que cette nouvelle formule corresponde aux attentes du plus grand nombre de ses lecteurs et qu'elle rencontre le succès.




Le communiqué de DHP est le suivant :



Depuis sa création en 1934, le Journal de Mickey n'a cessé d'évoluer pour s'adapter aux attentes de ses lecteurs. Avec cette nouvelle formule enrichie et très visuelle, le Journal de Mickey demeure ainsi plus que jamais le titre référent des 8-13 ans.


Un sommaire plus clair, pour plus d'échanges, de découvertes et de plaisir 


Le magazine, qui rassemble chaque semaine plus de 1,8 million de lecteurs, est désormais découpé en 3 parties immédiatement -identifiables, grâce au nouveau code couleur des têtières. Et dans chaque cahier, le lecteur retrouve aussi toutes ses BD préférées.


■Le jaune, la couleur de l'échange avec le lecteur
Télévision, Internet, cinéma... Le jeune public est aujourd'hui très friand - et consommateur - d'images. Parce qu'il s'adresse à des lecteurs exigeants et informés, ce premier cahier se veut très visuel et consacre ses premières pages à l'image. Ainsi, si le magazine s'ouvre toujours sur la photo-poster à détacher d'une célébrité, la double page qui suit est désormais consacrée à une photo insolite et spectaculaire. Le Journal de Mickey nouvelle formule met également ses lecteurs en avant: la rubrique "Dans la boîte" répond à leurs questions, donne des astuces et satisfait leur besoin de tout savoir sur le monde qui les entoure: pourquoi un chien a-t-il la truffe froide? Quelle est cette traînée blanche que les avions laissent dans le ciel? N'oublions pas le célèbre "Pour ou Contre", -source de débats enflammés sur des sujets comme "se rendre à l'école à vélo?"Et c'est l'hilarante page "Blogablag" qui clôt ce cahier, en proposant une mine de farces à faire à ses amis, mais aussi des blagues envoyées par les lecteurs.


■En vert, le meilleur de la BD
On ne change pas une équipe qui gagne! Les lecteurs ont donc toujours rendez-vous avec les personnages Disney (Mickey, Picsou, Dingo), mais aussi avec la crème de la BD d'humour: Ducobu, Titeuf, les P'tits Diables, Parker & Badger, les Profs, les blagues de Toto et même une BD en anglais.


■Le rouge, la couleur des actus
Avoir 8 à 13 ans en 2009, cela signifie être connecté au monde qui nous entoure.

À l'affût -d'actualités sur la musique, le cinéma et le sport, nos lecteurs se sentent aussi -concernés par la marche du monde.
Les sciences, le développement durable, les jeux vidéos et les bonds -technologiques propres à notre époque... Autant de sujets qui les passionnent et n'ont presque plus de secrets pour nos experts en herbe. La nouvelle formule va donc encore plus loin avec sa rubrique "Zap Actu", trois pages de news pour tout savoir sur notre époque.
Retrouvez aussi des reportages passionnants - les toiles d'araignées, les pompiers, la Formule 1, les sous-marins - et des interviews de personnalités.
Et chaque numéro s'achève par six fiches thématiques (TV, Histoire, nature, recettes de cuisine, sciences et technologies), à découper et à collectionner.


■Le bleu, la couleur des loisirs
Les 8-13 ans sont de vrais dingues de séries télé. Interviews, potins... la page "Téléscoops" les informe des dernières actus sur les stars du petit écran. Et pour faire son choix parmi la pléiade de programmes, la double page "plateau télé" propose une sélection de fictions, reportages, émissions de variétés, dessins animés ou retransmissions, à ne pas manquer.

Que serait le Journal de Mickey sans ses pages de jeux? Sudokus, jeux de lettres, quiz, différences, énigmes... Pas moins de sept pages par semaine sont consacrées à la gymnastique des neurones.


■Le plein d'événements!
Au rythme de l'actualité, d'exceptionnelles maquettes à monter sont offertes aux -lecteurs. Ainsi un bateau pirate à l'occasion de la sortie de "Pirates des Caraïbes", une maquette de l'Élysée au moment des présidentielles... Et dans le numéro du 8 juin, une maquette du mythique Concorde marquera l'ouverture du salon du Bourget!

Chaque année, le journal donne la parole à un jury de 16 enfants à travers son Grand prix des lecteurs, qui récompense les auteurs de BD et de romans marquants de la littérature jeunesse. Créé pour donner aux jeunes le goût de lire et d'écrire, ce Grand prix est devenu un rendez-vous -incontournable de la fin d'année.

Enfin, chaque année, le Journal de Mickey publie le palmarès des personnalités préférées des 7-14 ans. Réalisée avec l'IFOP, cette enquête permet de mieux connaître et de mieux -comprendre l'univers de référence des jeunes.

 

 

Source :

Communiqué de presse DHP


Voir les commentaires

Publié le 5 Mai 2009


Peu de collectionneurs de BD Disney connaissent la revue Confessions dont le numéro 1 sorti en mai 1936 est reproduit ci dessous.

 



En regardant cet exemplaire de plus près, les spécialistes du Journal de Mickey dit "avant-guerre" y reconnaîtront le numéro 82 daté du 10 mai 1936. Tout y est identique sauf le titre et la mention "1re ANNEE - N°1" 

S'agit-il d'une erreur de composition ? D'un essai pour une nouvelle revue pour la jeunesse ? D'un clone du Journal de Mickey à diffusion confidentielle ?

Vous n'y êtes pas du tout ! Ce numéro unique conservé à la Bibliothèque Nationale de France n'a été imprimé que pour garantir la propriété intellectuelle du titre "Confession" ! Il n'a pas connu de diffusion commerciale. Paul Winkler (le créateur du Journal de Mickey), projetait alors de lancer un magazine de presse du coeur. Finalement, ce magazine sera publié, à partir du 13 mai 1938, sous le titre de Confidences .


Comme dirait Pierre Desproges :  "Etonnant, non ?"



Sources :

Le collectionneur de Bandes Dessinées n°13 (septembre 1978)
Site de la BNF : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32746858n/PUBLIC


Voir les commentaires