Publié le 28 Mars 2009

La crise actuelle est mondiale. Quelle crise ? La crise économique ? Sans aucun doute, mais une crise tout aussi réelle couve dans le monde des BD Disney.


Aux Etats-Unis

Depuis la mi-février 2009, on savait que Gemstone Publishing avait suspendu "temporairement" ses publications Disney et ses abonnements à Uncle Scrooge et Walt Disney's Comics & Stories.

C'est maintenant officiel : Gemstone ne renouvelle pas sa licence Disney pour la publication de BD et ne sortira pas de nouveaux titres au delà de ceux qui sont déjà en vente.

Les problèmes de Gemstone s'ajoutent à ceux des autres sociétés de son propriétaire, Stephen Geppi poursuivi pour de nombreux impayés de plusieurs centaines de milliers de dollars auprès d'imprimeurs et d'organismes financiers.

Après avoir supprimé 4 de ses titres en 2006 (
voir article), et s'être réorienté vers des éditions dites "de prestige", Gemstone n'a pas trouvé son public. Les ventes habituelles par titre sont de l'ordre de 5000 à 7000 exemplaires, chiffre ridicule comparé à la population de la patrie de Walt Disney (300 millions d'habitants). Les clients de Gemstone sont des passionnés de BD Disney, un public plutôt âgé (majoritairement plus de 30 ans). Les prix pratiqués (7.99 $ pour chacun les deux titres mensuels) éloignent les jeunes et le plus grand nombre des moins jeunes de ces comics.

Par ailleurs l'absence des Comics Disney dans la grande distribution a laissé les titres Disney hors de la vue du plus grand nombre. Commercialement un produit qu'on ne voit pas, ne s'achète pas.

Bref, la BD Disney pour les élites n'a pas fonctionné.

Rappelons que ce n'est pas la première fois. De mars 1999 à juin 2003, les BD Disney avaient cessé de paraître. Allons-nous connaître une interruption aussi longue ? plus longue ? Est-ce la fin des Comics Disney aux Etats Unis ?

Pour l'instant, Disney est à la recherche d'un repreneur pour sa licence, mais rien n'a filtré à ce jour.


Des questions de fond restent tout de même en suspend :

- Comment faire pour que les BD Disney soient largement perçues comme des BD pour tous les âges et à la fois comme des BD de qualité ?

- Peut-on trouver un modèle économique rentable pour la diffusion des BD Disney aux Etat-Unis ?

- Les BD Disney ont elles encore un public ?




En France

Tout à commencé le 9 mars 2009 avec un post laconique de Didier Le Bornec sur son blog. Ce post intitulé "
La fin du comic... ça fait tout drôle..." encourage à lire son dernier scénario pour Disney dans le Journal de Mickey. Il annonce que Disney Hachette Presse (qui publie également Picsou Magazine, Super Picsou Géant et Mickey Parade Géant) supprime la création.



 
La décision semble avoir été prise pour raisons stratégiques et économiques. Il est en effet plus rentable de réutiliser du matériel danois ou italien existant et déjà amorti que de se lancer dans la création dont l'éditeur serait le seul à supporter le coût.

C'est également à la faveur de l'arrivée d'une nouvelle équipe que ces décisions auraient été  pr
ises. Jean-Luc Cochet et Jacques Lelièvre auraient, en effet, quitté la rédaction du Journal de Mickey en février dernier.

Interrogés, des responsables de Disney Hachette Presse n'ont pas souhaité s'exprimer sur ce sujet.

La stratégie de DHP repose hélas sur une vision à très court terme de l'édition de BD. En n'encourageant pas la création, on diminue le
nombre d'auteurs de BD Disney en activité et on détourne les talents potentiels. Si dans le monde on n'avait produit aucune nouvelle BD depuis 20 ans, nous serions passés à côté d'auteurs majeurs comme
Keno Don Rosa ou William Van Horn, pour ne citer qu'eux.

Ce sont les auteurs de talent qui redonnent goût aux BD Disney. Les rééditions de classiques sont certes intéressantes, mais un jour le manque de nouveauté finira par lasser les lecteurs. Bref, DHP n'est-elle pas en train de scier la branche sur laquelle elle est assise ?

 

Et demain ?

Sommes nous à l'aube de la disparition des magazines de BD Disney à travers la planète ? (pour assombrir le tableau,
voir l'article sur la disparition des Editions Portugaises en 2006) On pourrait céder à la dépression ambiante et parier que la fin du monde (des BD Disney) est pour bientôt, que seuls des peuples d'irréductibles italiens et danois seraient en mesure de retarder l'échéance... 

On peut aussi voir des signes encourageants : l'Espagne se remet à éditer des magazines et des BD Disney cartonnées (
voir article). Alors, peut-être que l'espoir est encore permis ?
L'avenir, seul, nous écrira la suite du scénario.




Sources : 

Etats-Unis :
Blog de Susan Daigle-Leach :
http://colorandcaffeine.blogspot.com/
Disney Comics Forum :
http://dcf.outducks.org/viewtopic.php?id=424
Gemstone Publishing : http://www.gemstonepub.com/

France :
Blog de Didier Le Bornec :
http://laboitadidier.over-blog.com/article-28820471.html
Disney Comics Forum : http://dcf.outducks.org/viewtopic.php?id=443
DHP Régie :
http://www.dhpregie.com/

Voir les commentaires