Articles avec #familles mouse & duck tag

Publié le 15 Juillet 2014

Le titre de cet article peut vous paraître bizarre. Et pourtant, vous n’êtes pas sans savoir que Mickey Mouse en tant que personnage de dessins animés ou de BD a évolué physiquement avec le temps. L’objet de cet article est de porter attention à l’évolution de ses yeux.


Un petit rappel s’impose.

Voici les premières images de Plane Crazy et de Steamboat Willie, les premiers dessins animés dans lesquels apparaît Mickey, en 1928.


PlaneCrazy.gif

Plane Crazy (1928)

Steamboat-willie.jpg

Steamboat Willie (1928)

 

Vous remarquerez ici qu’entre ces deux courts métrages, ses yeux sont différents. Dans « Plane Crazy », Mickey arbore deux grands globes  ovales avec des pupilles ovales, noires et pleines. Dans « Steamboat Willie », finis les deux gros globes, seules restent les 2 pupilles noires, les globes étant suggérés par le haut et les côtés de la tête de Mickey.

 

Qu’en est-il dans la BD ?

 

Voici Mickey tel qu’il est apparu lors de sa première bande dessinée quotidienne « Mickey dans l'île mystérieuse », le 13 janvier 1930. Le début de cette BD est d’ailleurs inspirée du dessin animé Plane Crazy.


YM-001-first-strip.jpg

 

Si on regarde de plus près la cinquième case, on voit qu’Ub Iwerks (qui avait dessiné Mickey pour les deux dessins animés cités plus haut) a donné à Mickey un nouveau regard. L’œil est noir et ovale et une encoche en pointe simule une pupille blanche. YM-001-Detail.jpg

 

Mickey-sFolie.jpg

Mickey’s Follies (1929)

Effectivement en 1929 au cinéma, les yeux de Mickey avaient évolué pour lui donner un regard qui se voulait plus expressif.

 

A l’époque, Mickey avait des yeux « en forme de tarte » dont une part aurait déjà été mangée. Les habitués des graphiques économiques diraient « en forme de camembert », les amateurs de jeux vidéo y verraient les prémices de Pac-Man, le célèbre mangeur de fantômes.

 

L’activité Dessins Animés étant l’activité majeure de Walt Disney, le dessin des personnages de BD devait s’aligner sur le modèle du dessin animé.

 

Après le départ d’Ub Iwerks, Floyd Gottfredson reprend le dessin des bandes quotidiennes de Mickey le 5 mai 1930 au cours de l’aventure « La vallée infernale ». Mickey a, bien évidemment, les yeux « en forme de tarte ». YM-30-05-05-Detail.jpg

 

YM-30-05-05.jpg

 

 

Malgré le retour aux pupilles noires et pleines (façon Steamboat Willie) sur les dessins animées des années 30, Mickey garda dans les BD quotidiennes ses yeux « en forme de tarte » jusqu’en 1938.

Et contre toute attente, l’apparition du visage moderne de Mickey (petits yeux ovales avec des pupilles pleines)  arriva en plein milieu de l’aventure « Mickey et Robinson Crusoé » le 22 décembre 1938.

 


Regardons de plus près le dernier strip avec Mickey aux yeux « en forme de tartes » date du 21 décembre.


YM 38-12-21

 

Sur la première case, on reconnaît bien son visage caractéristique. Le lendemain, le 22 décembre 1938, l’aventure continue et voici l’apparition des yeux avec des pupilles.

 

YM-38-12-22-copie-1.jpg

 

 

Gottfredson aligne son dessin sur les directives des studios Disney de façon à ce que le personnage de BD ressemble le plus possible à celui qui va désormais évoluer sur grand écran à partir de « Mickey’s surprise party » sorti le 18 février 1939.Gageons que les lecteurs assidus des aventures de Mickey  dans les journaux ont dû être assez surpris de voir leur héros se transformer ainsi du jour au lendemain !

Mickey-sSurpriseParty.jpg

Mickey’s surprise party (1939)

 

Voici un zoom sur le personnage de Mickey de chacune de ces deux planches pour mieux apprécier son visage.

 

YM-38-12-21-Detail.jpg YM-38-12-22-Detail.jpg
21 décembre 1938 22 décembre 1938

 

 

Un détail tout de même, lors de la mise en couleurs des BD, le visage de Mickey restera blanc, encore pour quelques années.

 

 

Etonnant ce changement graphique en un clin d’œil, non ? Parions qu’après la lecture de cet article vous aurez un autre regard sur Mickey et que vous l’aurez désormais bien à l’œil !

 


Voir les commentaires

Publié le 22 Mars 2010

Qui sont vraiment ces Rapetou qui hantent les nuits (et même les jours) de Picsou ? Quels hommes (j'aurais plutôt dû écrire quels chiens) se cachent sous ce fameux masque caractérisant ces célèbres bandits ?

 

Lorsque Carl Barks introduit en 1951 les frères Rapetou dans une aventure de Picsou intitulée Terror of the Beagle Boys (Terreur des Rapetou ! W WDC 134-02) il veut en faire un archétype de bandits. Afin de permettre au lecteur d’identifier immédiatement qu’il s’agit de personnages qui agissent dans l’ombre et de façon malhonnête il les a affublés d’un masque qu’ils ne quitteront plus.

 

Ce masque (ainsi que leur tenue) leur confère une apparence identique, sans personnalité propre. Seul moyen de les distinguer : le matricule qu’ils portent sur leur uniforme de prisonnier. Ce matricule est une variation sur des codes comprenant les chiffres 1, 6 et 7.
Voici ci-après les plus usités : 167-671 176-761 176-167 617-716 671-167 671-761 761-176 716-167

 

Or si j’ai écrit plus haut que les Rapetou ne quittaient jamais leur masque, c’est en partie faux.  En effet dans quelques histoires nous avons le privilège de découvrir leur identité car ils ôtent leur masque, parfois involontairement et toujours provisoirement. 

Dans La course fantastique sur la rivière (W USGD  1-02, Carl Barks, 1957), sous l’effet de la stupeur, Blackheart Beagle, le Rapetou du Mississipi perd son masque, un peu comme dans les dessins animés de Tex Avery.

Rapetou PM368 p063

 

 (Case extraite de Picsou Magazine n°368, France, 2002)


L’origine de ces masques nous est contée dans Le roi du Mississipi,(D 91411, Don Rosa,1992). Dans les premières cases de la 6ème page de cette histoire, les Rapetou (ou plus précisément les pères des Rapetou actuels)  ne portent pas de masque mais le génie de Don Rosa les montre dans l’ombre ou la pénombre, de façon à ne pas révéler complètement leurs vrais visages.

 Rapetou-PHMS-B1p032a-copie-1.jpg

 (Cases extraites de Picsou Magazine Hors Série La Jeunesse de Picsou, France, 2004)


Ils récupèrent, de l’escroc Captain Porcin, des loups (les masques, pas les animaux !) qui viennent du carnaval du Mardi Gras de la Nouvelle Orléans.


Rapetou-PHMS-B1p032b.jpg
 

(Cases extraites de Picsou Magazine Hors Série La Jeunesse de Picsou, France, 2004)


Alors qu'il semble opportun de porter un masque en période de carnaval pour ne pas être reconnu, les Rapetou vont conserver ce masque tous les jours, comme une marque de fabrique, une identité extérieure protégeant leur identité propre.

Don Rosa s'amuse ensuite à "démasquer" quelque peu les Rapetou.

En page 16 de cette même histoire, un Rapetou enlève son masque mais son visage est recouvert de boue.

Rapetou-PMHS-B1-p042.jpg

 

(Case extraite de Picsou Magazine Hors Série La Jeunesse de Picsou, France, 2004)

   
A la page 20, Picsou démasque lui-même l’un des Rapetou mais le cadrage de la case ne permet pas au lecteur de voir les yeux du bandit démasqué.

Rapetou-PMHS-B1-p046.jpg

 

(Case extraite de Picsou Magazine Hors Série La Jeunesse de Picsou, France, 2004)


Ainsi donc, même si le désir de dévoiler le vrai visage des Rapetou se fait jour chez Don Rosa, le mystère de leur identité reste pourtant bien conservé.



Toujours à propos de ces masques, nous en apprenons un peu plus dans Les Rapetou sont en vacances... (Zio Paperone e il ritorno dell'avvocatoI AT 92-A, Pier et Giovan Battista Carpi, Ernesto Piccardo, 1964) : les vrais masques des Rapetou sont brevetés !

Rapetou-SPGP93-p058a.jpgRapetou-SPGP93-p058b.jpg

(Cases extraites de Super Picsou Géant n°93 bis, France, 1979)


C'est ce brevet qui permettra de les innocenter ! Mais une fois de plus voici que le masque devient la marque exclusive des Rapetou. Aucun autre bandit ne peut porter ce masque sans s'exposer aux foudres de ces satanés frères.

 


D'autres histoires jouent avec ce "tabou" ou ce désir secret de démasquer les Rapetou.

 

 

Rapetou-JM561-p011.jpg

Dans Une réunion de famille mouvementée ! (Family Fun, W DG   38-01, Carl Fallberg et Tony Strobl, 1960) à la deuxième case de la page 16, un Rapetou perd son masque de surprise, un peu comme dans l’histoire de Carl Barks La course fantastique sur la rivière, évoquée plus haut.

 

(Case extraite du Journal de Mickey n°561, France, 1963)  

 


Dans No-Gun Sheriff (W BB   13-04, Pete Alvarado,1972) 176-671 coincé dans une barrière perd son masque lorsque ses frères le sortent de sa « prison ».

Rapetou-BB13.jpg

 
 (Case extraite de The Beagle Boys n°13, Etats-Unis, 1972)

 

Parfois, les Rapetou ôtent leur masque volontairement pour, et c'est paradoxal, ne pas être reconnus !

 

Dans Rapetou... déçus ! (The Homemade Heirs, W BB   34-03, Kay Wright, 1977) 176-671 décide d’enlever son masque et sa casquette pour rançonner Picsou dans la rue, de façon à ce qu’il ne le reconnaisse pas. Il ne pense même pas à changer ses vêtements. 

Rapetou-JM1511-p013.jpg

(Cases issues du Journal de Mickey n°1511, France, 1981)

 

Rapetou-SPG150-p091.jpg

Dans Les Rapetou travaillent du chapeau (PsychedD 2007-327, Michael T. Gilbert et Ignasi Calvet Estéban, 2008) afin d'effectuer un cambriolage sans être reconnus, les Rapetou, qui étudient la psychologie, ont enlevé leurs masques. Mais hélas, dans la composition de la case ci-contre, le bloc de texte masque le regard du Rapetou qui a enlevé son masque.

(Case issue de Super Picsou Géant n°150, France, 2009)

 

 


Rapetou-DD-2008-28.jpg

Dans Zonder masker (H 27105, Jan Kruse, Sander Gulien, 2008), Les Rapetou ont bronzé avec leur masque et ont une trace claire autour des yeux lorsqu’ils l’enlèvent !


 

(Case extraite de Donald Duck n°28, Pays-Bas, 2008)

 


 

 

Enfin, les Rapetou aiment parfois à se déguiser pour tenter de voler l'or ou un trésor de Picsou. Voici quelques exemples dans lesquels ils ont mis de côté à la fois leur célèbre masque mais également leur costume de bagnard.

 

 

 

Dans Une pluie d'or ! (The Golden Rainbow, W DD   81-02, Tony Strobl, 1962) les Rapetou qui se sont faits passer pour des cuisiniers, débarquent sur une île où vient également de s’échouer Picsou. Ils apparaissent sans leurs masques habituels et se déguisent ensuite en indigènes. Ils ne sont reconnus que tardivement par les 3 neveux.

 

Rapetou-JM547-p005.jpg

Rapetou-JM547-p007.jpg

(Cases issues du Journal de Mickey n°547, France, 1962)

 

 

Rapetou-MP60-p133.jpg

Dans Aventures et mésaventures d'un haut-de-forme (Zio Paperone e il cilindro magico, I TL  569-B, Rodolfo Cimino, Giorgio Bordini, 1966). Les Rapetou assomment Baptiste et l’un d’entre eux le remplace et enlève son masque pour ne pas être reconnu.

 

(Case issue de Mickey Parade n°60, France, 1984)

 

 

 

Dans Donald mène l'opération "noix de coco" (Paperino e le conchiglie zebrate, I TL  337-AP, Abramo et Giampaolo Barosso, Giovan Battista Carpi, 1962) sous des moustaches postiches et sans masque les Rapetou se déguisent pour rouler Picsou.

Rapetou-MPP735p127.jpg

 

(Case issue de Mickey Parade n°735bis, France, 1966)

 

 

Rapetou-MPP912p101.jpg

Rapetou-MPP912p105.jpg

Dans Oncle Picsou veut l'urne à facettes (Zio Paperone e l'anfora angolare, I TL  470-A, Pier Carpi, Romano Scarpa, Giorgio Cavazzano, 1964), les Rapetou se déguisent pour tromper la vigilance de Donald. Cependant, même sans masque, des lunettes masquent leurs yeux !

 

(Cases issues de Mickey Parade n°912bis, France, 1966)

 

 



Merci à dGé qui m'a signalé l'histoire suivante.



Rapetou-JM1364p010a.jpg Dans Les Rapetou à l'ordre du jour (The Great Beagle Break, W BB 28-01, Pete Alvarado, 1976) un cousin des Rapetou, l'Agent Double ZZZ a enlevé son masque pour s'inflitrer dans la police. 

 Rapetou-JM1364p010b.jpg

 (Cases issues du Journal de Mickey n°1364, France, 1978)



Les Rapetou apparaîtraient également sans leur masque dans l’histoire Kerstdiner (H 28215, Jan Kruse et Sander Gulien, 2009), mais je n'ai pu le vérifier.

 



Signalons également les histoires suivantes dans lesquelles il ne s'agit pas exactement des Rapetou mais de leurs proches :

 

Ottoperotto cane fortunato (I TL 2696-3, Gaya Perini, Marco Meloni, 2007)

Le chien des Rapetou, prénommé selon les histoires Rapdog, Croquetou ou Huit par huit apparaît sans masque, pour qu'il ne soit reconnu par personne.

  Rapetou-it-tl-2696d.jpg

 

 (Case issue de Topolino n°2696, Italie, 2007)

 

 

Soyez bons mais pas sots ! (The Bottomless Pit, W JW   54-01, Bob Gregory, 1979)

Un Mini Repetou enlève son masque pour se déguiser en observateur de la nature et faire croire aux Castors Juniors que quelqu’un est tombé dans un trou très profond.

 

Rapetou-JW54p004.jpg

(Cases issues de Huey, Dewey and Louie Junior Woodchucks 54, Etats-Unis, 1979)

 

Si vous découvrez à travers vos lectures d’autres histoires où Les Rapetou tombent leur masque, n’hésitez pas à me les signaler !



Merci à Sim pour l'idée du sujet sur The Disney Comics Forum
 

 

Ajouts :
Le 27/03/2010 : Cousin ZZZ (signalé par dGé)

Voir les commentaires

Publié le 18 Juillet 2009

Un fan de BD Disney norvégien, Vidar Svendsen a décortiqué l'oeuvre du maître de Canards. Voici une traduction/interprétation en français (avec les références des histoires françaises) de son article paru sur son site Vidarland. Merci à lui pour son autorisation de publier sur Pmspg cet article.

Les Activités des Castors Juniors

jw13eng.jpgLes Castors Juniors ont de nombreuses activités. Elles peuvent être aussi variées que la décoration de fenêtres ("Qui sait danser le Cha-Cha-Cha ? / The Christmas Cha-Cha", DG 26) ou la recherche de personnes égarées à travers le blizzard ("Castors Juniors à la rescousse ! / Operation St. Bernard", WDC 125).
 

Quelques fois, les troupes invitent des personnalités à donner des conférences, comme lorsque Picsou raconte sa vie dans le Yukon dans "Ruée vers l'or lunaire / The Loony Lunar Gold Rush" (US 49).

D'autre fois, les Castors Juniors eux-mêmes exposent leurs trépidantes expériences. Riri, Fifi et Loulou racontent une de leurs aventures dans "La couronne des Mayas / Crown of the Mayas " (US 44). Mais de temps en temps, ces exposés ont des sujets plus grave, comme, par exemple, comment renflouer la caisse du club dans "L'or des Castors Juniors / Gold of the '49ers", (JW 13-02/ H 92107).


Le Sauvetage

Les Castors Juniors passent une bonne partie de leur temps à s'entraîner à des opérations de sauvetage. La section sauvetage est importante et les troupes passent énormément de temps à apprendre comment sauver les personnes en détresse. Le sauvetage représente une part non négligeable des épreuves donnant droit aux promotions au sein de l'organisation.

En voici quelques exemples : Nous voyons Riri, Fifi et Loulou entraîner Bolivar  (Boneworthy en V.O et Matamore dans les premières versionen français) à devenir un chien de sauvetage en montagne dans l'histoire "Castors Juniors à la rescousse ! / Operation St. Bernard",  (WDC 125). Les garçons doivent passer des examens de secourisme pour devenir des généraux dix étoiles ("Castor Médiocre / Ten-Star Generals",WDC 132).

wdc177b.gif
Un sauvetage peu orthodoxe

Pour être un général dix étoiles vous devez également passez des tests indiens et pour être Castor Honoris ("Le facteur dans la tourmente ! / My Lucky Valentine", WDC 150) vous devez passer des examens de secourisme.


Pour s'entraîner à ces tests, il faut probablement faire les signaux de fumée des Indiens d'Amérique que Riri Fifi et Loulou utilisent dans "Des dindes et du sifflet ! / Turkey Trot at One Whistle", WDC 162-01.

Ces derniers apprennent également le code des Castors Juniors ("La complainte du pauvre cow-boy / The Screaming Cowboy", WDC 137), l'utilisation d'un sémaphore ("Embouteillage grand format / Bottled Battlers", JW 10-02/ H 94141) et l'art de construire des flèches avec des pierres quand ils sont enlevés par des escrocs Arabes ("Picsou d'Arabie / McDuck of Arabia", US 55).


Remuer des pieds est un signal de détresse des Castors Juniors selon "Les Castors Juniors nagent dans le sirop / Maple Sugar Time" (JW 10-01/ H 94001).

Même le chien des Castors Juniors apprend le sauvetage ! Donald devient jaloux quand le chien sauve toutes les jolies filles dans "Beach Boy" (WDC 276). Vous en saurez plus sur ce conflit en lisant l'article sur le chien des Castors Juniors (à venir).

Les Castors Juniors sont obligés de porter secours à Donald assez souvent, comme lorsqu'ils le tire des sables mouvants ou détachent la tortue qui s'était agripée elle-même à son bec dans "Le pont de la rivière Couac / The Chickadee Challenge" (WDC 181).

Quand Donald tente de sauver ses neveux dans "Sauve qui peut ! / The Watchful Parent" (WDC 228-01), ils doivent eux-même le ranimer. Il s'exclament "lucky we studied water rescues at Castors Juniors annual camp !" (Encore heureux que nous ayons étudié le sauvetage au camp annuel des Castors Juniors => Pas toujours traduit en fançais).
wdc137eng.jpg


Les messages codés des Castors Juniors


Les Castors Juniors ont également à donner un coup de main à Donald quand il passe à travers la glace dans "La chance aux canards / Duck out of Luck" (WDC 294). Ce n'est probablement que la partie émergée de l'iceberg. De nombreux sauvetages ne sont probablement pas raportés dans les chroniques Donaldvilloises.

Les fréquents sauvetages sont probablement la raison qui donne envie à Donald de se faire porter disparu dans in "Trompé par le tronc ! / The Black Forest Rescue" (WDC 227). Dans cette histoire, il est dit que les Castors Juniors n'ont pas besoin d'un équipement ultra-moderne pour communiquer pendant les sauvetages. Il peuvent utiliser des percussions, des signaux de fumée. Le seul problème avec ces moyens de communication c'est qu'ils peuvent blesser la personne qu'ils essaient de sauver.

Tous ces exercices ne sont en fait qu'un jeu - les enfants ne sont pas autorisés à prendre part aux sauvetages de façon officielle. C'est pourquoi ils doivent prétendre arriver pile sur les lieux quand un avion s'écrase dans "Souriez, Castors ! / Bad Day for Troop 'A'" (JW 8-03/ H 92002). Quand ils arrivent sur les lieux du crash, le sauvetage prend la forme d'une compétition entre les deux troupes.
 
 

La préoccupation de l'environnement

Non seulement les Castors Juniors sauvent les humains, mais ils sont également préoccupés par tout ce qui concerne l'environnement. Dans "En avant, arche ! / Hark the Ark" (JW 23-01) ils sauvent tous les animaux de la forêt profonde (de Mistyvale en VO) sans faire de distinction entre un éléphant ou des puces des bois. La préoccupation des Castors Juniors pour l'environnement est un sujet important dans les histoires que Barks a écrites pendant sa retraite.

 

jw9en.jpg

Les Castors Juniors doivent pafois détruire les usines afin de protéger l'environnement

Dans "Que d'os ! Que d'os ! / Let Sleeping Bones Lie" (JW 8-01) les Castors Juniors prennent des cours de botanique et de paléontologie. Ils nettoient les bordures des routes dans "Embouteillage grand format / Bottled Battlers" (JW 10-02/ H 94141). Dans cette histoire la sorcière Miss Tick enferme trois Castors Juniors dans une bouteille. Elle n'a rien à faire des Castors Juniors ni de l'environnement (son balai pollue énormément).

 Dans "Picsou était derrière tout ça ! / Looter of the Lake" (JW 9-01) les Castors Juniors vont jusqu'à transgresser la loi quand Picsou fait fonctionner une usine qui pollue le lac Lac de Cristal. Ils font exploser l'usine de vitamines et s'écrient ravis quand Picsou ne veut pas les écouter : "the ecology is saved" ("la nature est sauvée" en VF).

Plus tard, dans "Les Castors Juniors et les aigles du mont Zoziau ! / Eagle Savers" (JW 11-02/ H 99044) ils empêchent Picsou de faire fuir les aigles chauves de leur nid et dans "L'or des Castors Juniors / Gold of the '49ers" (JW 13-02/ H 92107) ils sauvent quelques mustangs (chevaux sauvages) des chasseurs qui voudraient en faire de la nourriture pour chien.


A chaque fois que cela est possible, les Castors Juniors aident les autres à combattre la pollution et la destruction de l'environnement.

jw23.gif
Un Castor Junior sauvant des souris d'une mort certaine


Dans "Un dangereux antipollueur / The Phantom Joker" (JW 22/ H 98254) ils organisent un spectacle pour lever des fonds afin d'offrir un nouveau cable à Donald pour son système aérien de contrôle de la pollution car celui qu'il utilise pour surveiller la pollution est presque cassé. Finalement, il tombe en panne lorsque Donald tente d'empêcher leur recherche de fonds pour prendre l'argent lui-même.

Quand les Castors Juniors ne sauvent pas la nature, ils l'utilisent pour camper. Normalement, ils amènent leurs propres tentes, mais de temps en temps ils doivent construire leurs tentes avec des branchages et des feuillages. Ils nous montrent un exemple de leur habileté quand ils construisent une tente qui résiste à la tornade de la montagne des Commanches qui a détruit leur école dans dans "Les CJ déclenchent un cyclone / Storm Dancers" (JW 12-02/ H 92012).

Les Castors Juniors experimentent la nature dans leur communauté locale et au-delà. Ils observent les oiseaux dans "Le vélo soucoupe / The Stubborn Stork" (OS 1047), apprennent l'apiculture dans "Donald fleur d'abeilles ! / Bee Bumbles" (WDC 158). Mais l'histoire ne finit pas bien. Donald essaie de faire sortir les abeilles en transportant la ruche à travers toute la ville. Les Castors Juniors n'ont (hélas) surtout pas besoin de ce genre d'action pour récolter de l'argent pour leur organisation.


La recherche d'argent

Les Castors Juniors ont de quoi s'occuper avec la recherche d'argent. Parfois il récoltent de l'argent pour les autres, comme les pauvres de Donaldville ("Noël pour Pauvreville / A Christmas for Shacktown", OS 367) ou un refuge pour les aigles ("Les Castors Juniors et les aigles du mont Zoziau ! / Eagle Savers", (JW 11-02/ H 99044). Ils ont même leur propre fonds de solidarité alimenté par la vente de crêpes, de petits déjeuners et de sirop d'érablejw19eng.jpg ("Les Castors Juniors nagent dans le sirop / Maple Sugar Time" JW 10-01/ H 94001). Cette histoire nous apprend également en VO que les Castors Juniors ne donneraient pas de chamallows à un enfant mourrant de faim. (En VF, les Castors Juniors ne vendraient jamais de sucettes à qui en voudrait).

Beaucoup de leur temps est également dédié à la recherche de fonds pour l'organisation. Ils essaient même de trouver des briques d'or avec un détecteur de métaux dans  "L'or des Castors Juniors / Gold of the '49ers" (JW 13-02/ H 92107) jw13.gifparce que les caisses sont presque vides. Ils ont même essayé de ramasser des bouteilles ou de vendre des gâteaux.

Les médailles doivent être le plus gros poste de dépense de l'organisation. Dans "Biscuits made in Monstrolie / Teahouse of the Waggin' Dragon" (JW 19-01) les Castors Juniors vendent des gâteaux pour payer leurs médailles. Dans cette histoire, Picsou sauve sans le vouloir les Castors Juniors (il tentait, en fait, de les berner !).

On apprend également qu'il y a une lotterie des Castors Juniors pour gagner une dinde dans "Gontran chasse la dinde / Gladstone's Usual Very Good Year" (WDC 136).

Picsou n'a pas la renommée de mettre la main à la poche, mais acheter de la publicité aux  Castors Juniors est différent ("Picsou était derrière tout ça ! / Looter of the Lake" JW 9-01). Il semble qu'il soit important autant pour Picsou que pour les Castors Juniors d'entretenir de bonnes relations.

Picsou prévient même du danger d'une fièvre de l'or dans "Ruée vers l'or lunaire / The Loony Lunar Gold Rush" (US 49), et il finance le "Musée des Sciences des Castors Juniors du Monde" à Donaldvilledans "Digne d’un don / Tracking Sandy" (WDC 221), sans doute pour avoir accès au manuel des Castors Juniors. Les Castors Juniors en retour aident Picsou a être élu trésorier de la ville dans "Trésor public / A Campaign of Note" (US 8-03), et quand Picsou doit dépenser beaucoup d'argent pour éviter d'agrandir son dépôt dans "L'argent ne fait pas le bonheur ! / Spending Money" (WDC 144) ils viennent en aide à Donald. Celà ne marche pas, hélas. Enfin, dans "Noël pour Pauvreville / A Christmas for Shacktown" (OS 367) les Castors Juniors aident Picsou à sauver son argent.


Épreuves et compétitions

Voici une liste des épreuves et compétitions auxquelles participent les Castors Juniors.

   

 

 

Castors Juniors à la rescousse !
(
Operation St. Bernard)

Entraînement d'un chien à sauver des promeneurs égarés (fait partie de l'entraînement de secourisme)

 

WDC 132

Castor Médiocre
(Ten-Star Generals)

Médaille de tir à l'arc

 

Médaille des métiers d'Indiens (construction de canoës..) 

 

Médaille du sauvetage

 

WDC 150

Le facteur dans la tourmente ! 
(My Lucky Valentine)

Sauvetage et épreuve de réanimation d'un noyé

 

WDC 181

Le pont de la rivière Couac
(The Chickadee Challenge)

Construction de ponts

 

WDC 232

Sous la glace polaire
(Under Polar Ice)

Épreuves pour les Castors Juniors de navigation aux instruments electro-magnéiques.

 

WDC 253

Le roi de la fourrière
(Hound Hounder)

Envoi de messages secrets dans une compétition de chien des Castors Juniors.

 

WDC 261

La course aux médailles
(Medaling around)

La médaille suprême des trappeurs Castors Juniors.

 

WDC 276

Beach Boy
(Beach Boy)

Le chien doit garder des couvertures jusqu'au coucher du soleil.

 

WDC 282

Le champion des Castors Juniors !
(Bubble Weight Champ)

Natation.(en français pas en VO)

 

Tennis (en français pas en VO)

 

Football (en français pas en VO)

 

Javelot (en français pas en VO)

 

Combat de Boxe entre les entraîneurs.

 

US 61

Safari siffleur
(So Far and No Safari)

Épreuves du concours annuel de dressage d'animaux des Castors Juniors. (Riri Fifi et Loulou imitent aussi le chant des oiseaux et les cris des animaux dans "The Mines of King Solomon (US 19-02)

 

JW 8-03 /

Souriez, Castors !
(Bad Day for Troop 'A')


Noeuds marins.

 

H 92002

Escalade.

 

 

Course de brancardiers.

 

JW 9-01

Picsou était derrière tout ça !
(Looter of the Lake)

Tournoi de patinage sur glace.

 

JW 11-01 /

Donald faux Castor
(Traitor in the Ranks)

Combien de choses peut-on apprendre à un novice en une seule journée.

 

H 92085

 

 

 

 

 






jw13b.jpg

Cela paye parfois d'aider les animaux

 
Merci encore à Vidar Svendsen pour ses recherches et son aimable autorisation
de reproduire cet article en français sur ce blog.
Texte original © Vidar Svendsen. Traduction : Pmspg




Retrouvez les autres articles consacrés aux Castors Juniors dans l'oeuvre de Carl Barks

1) L'organisation des Castors Juniors chez Carl Barks
2) Les abréviations dans les histoires des Castors Juniors par Carl Barks
3) Le Manuel des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks
4) Les activités des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks

Voir les commentaires

Publié le 21 Juin 2009

C'est un petit événement au niveau français : une émission télévisée qui parle d'un personnage Disney en évoquant plus particulièrement sa carrière dans les BD qu'au cinéma. Pour ses 75 ans, Donald Duck s'offre Arte !


"Donald Duck, l'un des personnages de dessins animés les plus célèbres au monde, a fait sa première apparition sur les écrans le 9 juin 1934. 

Ce canard pataud, écervelé et un peu colérique est tout bonnement en quête dharmonie et de bonheur. Son activité préférée : se prélasser dans son hamac. Notre sympathique canard qui a vécu d'innombrables aventures, petites et grandes, fête cette année ses 75 printemps. 

Comment le personnage - repris - par le dessinateur Carl Barks a-t-il évolué au fil des ans ? Et comment expliquer son extraordinaire succès ? « METROPOLIS » explore le phénomène Donald Duck" (extrait de la page du site d'Arte consacrée à l'émission)




Diffusé le 20/06/2009 dans l'émission Metropolis sur Arte.



Même si les fans n'apprendront pas grand chose, c'est l'occasion de découvrir Ulrich Schröder un dessinateur allemand qui produit de nombreuses couvertures pour le magazine Donald Duck au Pays-Bas.

Petit détail amusant, on aperçoit à plusieurs reprises le numéro 345 de Picsou Magazine, numéro hommage à Carl Barks.
 

En savoir plus : 

Sur l'émission Metropolis d'Arte : http://www.arte.tv/fr/Echappees-culturelles/metropolis/103970.html

Sur l'oeuvre Disney d'Ulrich Schröder : 
http://coa.inducks.org/creator.php?c=USc&c1=date

Lire l'article
La mode cartoone dans ELLE avec Disney grâce à Ulrich Schröder
 

Voir les commentaires

Publié le 21 Décembre 2008

Un fan de BD Disney norvégien, Vidar Svendsen a décortiqué l'oeuvre du maître de Canards. Voici une traduction/interprétation en français (avec les références des histoires françaises) de son article paru sur son site Vidarland. Merci à lui pour son autorisation de publier sur Pmspg cet article.


Retrouvez les autres articles consacrés aux Castors Juniors dans l'oeuvre de Carl Barks

1) L'organisation des Castors Juniors chez Carl Barks
2) 
Les abréviations dans les histoires des Castors Juniors par Carl Barks
3) Le Manuel des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks
4) Les activités des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks


Les
Castors Juniors puisent énormément d'informations dans leur Manuel (Réservoir inépuisable du savoir). Selon la règle, personne d'autre qu'un Castor Junior n'a le droit de lire ce Manuel, mais Picsou est autorisé à y jeter un oeil dans "Le Secret d'Atlantis /
(Secret of Atlantis)" (US 5). C'est la première fois qu'apparaît ce fameux livre. Parfois, les Castors Juniors ont quelque difficulté à trouver l'information qu'il recherchent parce que le Manuel est mal organisé. Dans "Safari siffleur / (So far and no safari)" (US 61) Picsou propose de financer un meilleur système d'indexation car Riri Fifi et Loulou ont besoin de regarder plusieurs chapitres du livre alors qu'il recherchent des informations importantes dans des situations périlleuses. Ils perdent tant de temps avant de trouver le moyen de de faire ouvrir sa gueule à un crocodile que Picsou est presque dévoré (ils trouvent l'information à "bâiller" : le cri du caméléon fait bâiller les crocodiles). Si le manuel ne contient pas une information, c'est qu'il s'agit probablement d'un phénomène inconnu. C'est du moins ce que prétendent Riri Fifi et Loulou dans "Que d'os ! Que d'os ! / (Let Sleeping Bones Lie)" (JW 8 D 2003-003).


Survie
WDC 181 Le Pont de la rivière Couac

(The Chickadee Challenge)

Comment sortir des personnes des sables mouvants.
Comment faire lâcher prise à une tortue qui mord.
DD 46 Le secret du Hondorica

(Secret of Hondurica)

Comment traverser une rivière pleine de crocodiles ? (avec des "tables cigognes")
JW 13-01 /
H 92051
Le casse-montagne de Picsou

(The Day the Mountain Shook)

La formule du produit permettant de se débarrasser du caoutchouc synthétique fabriqué selon la recette de Napoléon.
US 7 Les sept Cités de Cibola

(The Seven Cities of Cibola)

 
Quand on voyage à pied dans le désert, il faut se diriger vers les zones d'ombre.



Sciences Naturelles
US 5
Le Secret d'Atlantis

(Secret of Atlantis)

Les eaux peu profondes sont plus vertes que le reste des océans à cause des micro algues qui y sont plus présentes.
US 6 Des capsules pour Tralla La

(Tralla la)

Les eaux de sources viennent des fissures dans les roches mères.
US 12 À la recherche de la Toison d'or

(The Golden Fleecing)

Section sur les bêtes fantastiques :

Le poivre fait éternuer les dragons.

Couvrir les yeux d'un dragon insomniaque avec de la laine permet de l'endormir.

US 14 Oncle Picsou voyant extralucide !

(Faulty Fortune)

Les chiens de prairie creusent leurs trous sous le vent.
US 18 Au pays des indiens pygmées

(Land of the Pigmy Indians)

Une page sur les métaux rares.
US 61
Safari siffleur

(So far and no Safari)

Comment faire ouvrir leur mâchoire aux crocodiles de façon à sauver votre oncle.
JW 12-02 /
H 92012
Les CJ déclenchent un cyclone

(Storm Dancers)

Une danse qui faisait s'élever de 3 mètres n'importe quelle rivière.(littéral en VO : Une danse de Sioux qui a jadis élevé le Mississipi de douze pieds.)

Une danse pour avoir 1 cm de pluie en 10 minutes. (littéral en VO : Le boogie de Blackfeet qui produit un pouce de pluie pour dix minutes de danse.)
Une danse pour le soulèvement des montagnes (littéral en VO : Une danse pour le soulèvement de la montagne des Commanches.)

W WDC 214-01 Donald fait du zèle

(Fearsome Flowers)

Chapitre sur les fleurs communes : roses, violettes, marguerites…



Langues
DD 46
Le secret du Hondorica

(Secret of Hondurica)

 
Permet de comprendre l'Hondoricain parlé et de déchiffrer l'écriture en images  Hondoricaine.
US 7
Les sept Cités de Cibola

(The Seven Cities of Cibola)

Permet de déchiffrer les hiéroglyphes  Ciboliens.
US 10 La pierre philosophale

(The Fabulous Philosopher's Stone)

Permet de déchiffrer l'écriture  Crétoise.
US 18
Au pays des indiens pygmées

(Land of the Pigmy Indians)

 

Une lance montrant un oeuf signifie "Rentrez chez vous visages pâles"
D 94003 La chevauchée historique

(Horsing Around With History)

 
Permet de déchiffrer l'écriture pré-cunéiforme.



Histoire et Géographie
US 7
Les sept Cités de Cibola

(The Seven Cities of Cibola)

 
Le "Navire perdu du désert" a été vu plusieurs fois durant ces quatre derniers siècles. On dit qu'il s'agit d'un vrai bateau recouvert par les tempêtes de sable.
US 10
La pierre philosophale

(The Fabulous Philosopher's Stone)

 
Chapitre sur la Crête : La Crète était le quartier général des pirates Sarrasins. Ils avaient établi leur repaire dans une gigantesque caverne appelée le labyrinthe.

L'entrée du labyrinthe est près des ruines du palais du roi Minos. Elle a été bouchée, il y a plusieurs centaines d'années par un tremblement de terre.

Le manuel décrit un piège du labyrinthe.

US 12
À la recherche de la Toison d'or

(The Golden Fleecing)

 

Nombreuses informations sur la Toison d'Or (probablement dans la section mythologie)
US 37 La grotte d'Ali-Baba

(Cave of Ali Baba)

Personne ne sait quand les premières légendes des Milles et Unes Nuits sont apparues - ni s'il s'agissait de fables ou d'histoires vécues par de vrais personnages !
JW 13-01 /
H 92051
Le casse-montagne de Picsou

(The Day the Moutain Shook)

La formule de Napoléon pour fabriquer du caoutchouc synthétique en période de blocus.



Autres informations
US 11 La grande course à vapeur

(The Great Steamboat Race)

Comment renflouer un bateau avec des chambres à air.

Quel levier utiliser pour enclencher la machinerie d'un bateau à vapeur.

Que faire quand la chaudière du bateau à vapeur fuit. (sauter par dessus bord et fuir)

US 12
À la recherche de la Toison d'or

(The Golden Fleecing)

Soins dentaires.
US 18
Au pays des indiens pygmées

(Land of the Pigmy Indians)

 

Recette à la rubrique Alchimie pour fabriquer une "pilule" miracle
WDC 125 Castors Juniors à la rescousse !

(St.Bernard rescue)

Au chapitre sur les chiens : Comment entraîner un chien à partir dans la neige à la recherche de randonneurs perdus.
CID 1-02 Noël à Disneyand

(Tabu Yama)

Chapitre sur les machines à vapeur. (En V.O. : Comment James Watt a soulevé le couvercle de la bouilloire de sa mère en bouchant le bec.)
D 94003
La chevauchée historique

(Horsing Around With History)

Trigonométrie

 


Merci encore à Vidar Svendsen pour ses recherches et son aimable autorisation
de reproduire cet article en français sur ce blog.
Texte original © Vidar Svendsen. Traduction : Pmspg




Retrouvez les autres articles consacrés aux Castors Juniors dans l'oeuvre de Carl Barks

1) L'organisation des Castors Juniors chez Carl Barks
2) 
Les abréviations dans les histoires des Castors Juniors par Carl Barks
3) Le Manuel des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks
4) Les activités des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks

Voir les commentaires

Publié le 25 Octobre 2008

Ne vous êtes-vous pas déjà demandé, comme beaucoup fans, quelles étaient les origines des prénoms et des noms de famille des héros des BD Disney ? En voici une explication qui reprend une conversation initiée il y a plusieurs années sur un forum et la complète par quelques recherches.

A l'origine

Dans l'univers Disney les noms de famille étaient à l'origine, dans les films et BD des années 1930, souvent attribués à partir du nom de l'animal "humanisé" (on parle souvent dans le cas des BD ou des dessins animés Disney d'anthropomorphisme animalier). Il ne s'agissait pas forcément d'un véritable nom de famille mais davantage d'une indication sur la vraie nature du personnage. Ainsi, Mickey Mouse a-t-il était traduit par la souris Mickey et Donald Duck a-t-il été souvent traduit par Donald, le canard. Dans la même veine, on retrouve Clarabelle Cow, Bucky Bug, Toby Tortoise et Max Hare... 


Mais là où l'on peut remarquer l'humour des créateurs, c'est qu'ils ont souvent pris soin (en version originale) de donner des noms et des prénoms qui commencent par la même initiale. La simple prononciation des noms et prénoms des personnages provoque ainsi un assonance amusante, qui renseigne de suite sur l'univers comique des BD dans lesquelles évoluent les personnages Disney (BD comiques, les fameux "comics" américains). 

Dans la liste des noms et prénoms aux initiales iddentiques on trouve de nombreux héros Disney et non des moindres. En voici quelques uns, dans l'ordre alphabétique.

Beagle Boys 
(Les Frères Rapetou)
Bucky Bug


Clara Cluck
(Clara)

Clarabelle Cow
(Clarabelle)
Daisy Duck


Donald Duck
 

Emil
 Eagle
(Oscar Rapace)

Gladstone Gander
(Gontran Bonheur)

Gus Goose
(Gus) 

Gyro Gearloose
(Géo Trouvetou)

Horace Horsecollar
(Horace)

Mickey Mouse

Minnie Mouse


Peg-Leg Pete
(Pat Hibulaire)

Roger Rabbit
 

Toby Tortoise
(Toby)


Cette liste aurait pu aussi contenir Elmer Elephant.



En France

En français, si certains personnages sont connus sous la retranscription à l'identique des noms et prénoms originaux, quelques personnages ont vu leurs noms et prénoms francisés, de façon plus ou moins heureuse et parfois de façon provisoire. La règle des initiales identiques n'a pas systématiquement été respecté.

Les bandes dessinées Disney ont vu le jour en France dans des albums Hachette en Octobre 1930, grâce à Paul Winkler qui avait obtenu les droits des bandes dessinées distribuées par le King Features Syndicate (Disney, Mandrake le magicien, Pim Pam Poum, Guy l'Eclair, Prince Vaillant...).


Paul Winkler, a également fondé en 1934 le Journal de Mickey. A cette époque, on dit de lui qu'il contrôle de A jusqu'à Z le journal qu'il a porté sur les fonds baptismaux. Le Livre 
Happy Birthday Mickey relate à la 9ème page de la préface que "Paul Winkler ne laisse à personne le soin de choisir les textes et les bandes dessinées soigneusement sélectionnées dans le catalogue de King Features Syndicate qui comporte du Disney et du non-Disney. Il veille au moindre détail et fait impitoyablement reprendre ce qui ne lui convient pas. Pas une ligne, pas un titre n'échappe à sa vigilance, et il surprend ses collaborateurs par sa méticulosité".


Que ce soit Léon Sée (le fameux "Vieil Onc' Léon") embauché pour adapter les Silly Symphonies en vers de mirliton ou tout autre traducteur qui ait proposé des noms en français, il apparaît donc fort peu probable que la traduction du nom d'un personnage Disney ait alors pu échapper à Paul Winkler. Peut-être est-il même directement à l'origine de quelques uns ? Pour en être sûr, il faudrait pouvoir retrouver des fichiers ou des documents attestant de la paternité des noms français. Mais, il s'agit là d'une entreprise qui a infiniment peu de chances d'aboutir. Nous ne saurons donc sans doute jamais qui a choisi les noms français des héros Disney.

Toute règle ayant ses exceptions, des sources fiables nous apprennent cette information pour deux personnages :

- Selon Michel Mandry, c'est en effet Raymond Calame qui a trouvé le nom de "Picsou" pour Scrooge Mc Duck. A ma connaissance, le nom de Picsou apparaît pour  la première fois dans le Journal de Mickey numéro 30, spécial Noël du 21 décembre 1952 dans l'histoire Donald et la lettre au Père Noël (Letter to Santa) de Carl Barks.

- Selon Pascal Pierrey, c'est Michel Mandry qui a trouvé le nom de la fiancée de Popop : "Ravigotte".


Ravigotte





Des personnages qui changent de nom selon les époques

Même si aujourd'hui les noms des personnages Disney semblent bien figés, il faut savoir que quelques personnages ont changé de nom depuis leur création.

  • A tout seigneur, tout honneur ! Commençons en effet par Mickey qui avait été baptisé par Walt Disney lui-même Mortimer, prénom qui, selon la légende, ne plaisait pas à sa femme.


  • Toujours en VO, Goofy s'est d'abbord appelé Dippy Dawg (tiens tiens... double initiale !) puis Dippy Dog et Dippy the Goof, avant de prendre son nom définitif.




En France, les changements ont été plus nombreux :

 

  • Clarabelle s'est d'abord prénommée Bellecorne puis Yvette, prénom à la mode en France dans les années 30.

    (Case issue de Les Aventures de Mickey, 1931)
    (Case issue de Mickey en Camping ZM 006 publiée dans
    le Journal de Mickey avant Guerre n°17 du 10/02/1935)

 

  • Horace quant à lui a tout d'abord porté le nom de Dussabot puis le délicieux prénom de Chrysostome (en grec, littéralement« Bouche d'or »)
    (Case issue de Mickey Boxeur, 1932)

    (Case issue de Mickey en Camping,
    le Journal de Mickey n°17 du 10/02/1935)





  • Pluto à ses débuts s'appelait Tom puis il porta de 1935 à 1937 le nom peu flatteur de Moule à gaufre.
(Case issue de ZQ 34-07-01 publiée dans
le Journal de Mickey avant Guerre n°17 du 10/02/1935)



 
  • Pat Hibulaire s'appelait alors Le Frisé. Il porta également les noms de Jean Bambois et Mal O'Pat.
(Case issue de Les Aventures de Mickey, 1931)


        


  • Dingo portait dans ses premières apparitions le nom d'Achille Nigaudot puis de Goufy mais on l'a également connu sous les noms de Quenotte ou Piloche.

    (Case issue de Mickey et les trois voleurs, 1936)
    (Case issue de Mickey et l'auto magique,
    Les Belles Histoires Walt Disney mai 1953)


  • Clara s'est successivement appelée Clara Clouq et Codette.


  • Grand-Mère Donald, s'est d'abord appelée Grand-Mère Cane


 

  • Oncle Picsou s'est d'abord appelé Oncle Harpagon puis Oncle Edgar avant de prendre son nom actuel.

(Case issue de Oncle Picsou et les clous de girofles,
Les Belles Histoires, avril 1957)



  • Géo Trouvetou se nommait Professeur S. Priford de 1953 à 1956.
 Professeur S.Priford
(Case issue du Journal de Mickey n°79, 29/11/1953)
 


  • Riri Fifi et Loulou ont, dans certains albums illustrés et dans certaines BD de la collection Votre Série Mickey, répondu aux prénoms d'Oscar, Nestor et Désiré.
Nestor001

(page issue de l'album Bonne Nuit "Donald et ses neveux" aux Editions des 2 Coqs d'Or, 1965)

(case issue de Donald au Klondike, Votre Série Mickey 1er trimestre 1960) 

    

  • Les Rapetou ont fait leur première apparition dans le Journal de Mickey en 1954 sous le nom des frères Ratistou.
Ratistou-JM117-22-08-1954.jpg 
(Case issue du Journal de Mickey n°117 du 22 août 1954, W OS  495-03 The Round Money Bin)

 

  • Gripsou le concurrent numéro un de Picsou s'est appelé Fiacre Cousudor dans le Mickey Parade 48 dans une des rares histoires où Flairsou et Gripsou apparaissent ensemble "Picsou, Riche à Billions ! / Zio Paperone e il bisbilione" (I TL 608-B) de Osvaldo Pavese et Giuseppe Perego 

 

 


Des personnages qui changent de nom selon les pays francophones

Même si les Belges et Québécois parlent la même langue que les Français, il faut croire que les coutumes locales ont fait que dans leurs éditions nationales les personnages Disney n'ont pas toujours porté le même nom que dans les publications françaises.

  • Au Québéc : La proximité avec les Etats-Unis fait que presque tous les personnages portent leurs nom et prénom en anglais. Une exception : Picsou qui s'appelle Picsou Mc Duck et non Scrooge Mc Duck. Riri, Fifi et Loulou sont Huey, Dewey et Louie, mais ils font partie des Castors Juniors et non les Junior Woodchucks.


  • En Belgique : Picsou est l'oncle Jérémy (ou Jérémie) Mac Duck, Riri, Fifi et Loulou sont Jojo, Loulou et Victor, Gontran Bonheur est Jonathan le Veinard, Bibi Lapin est Jeannot Lapin, Gripsou est Jeff Cousudor, Gus est Eloi l'oie, les Rapetou sont les Filous Boys, Géo Trouvetou est Giro Gyroscope, Grand-Mère Donald est Grand-Mère Duck.

    Cas intéressant, en 1959, le magazine belge Mickey Magazine s'arrête de paraître et est remplacé par Journal de Mickey français. Le numéro 467 (avant dernier numéro) prévient d'ailleurs ses lecteurs, qui vont bientôt devoir s'habituer au Journal de Mickey, que les noms vont changer mais que les personnages vont rester les mêmes.



 

  • Le numéro 468, (le dernier) publie même une page de BD qui tente de trouver une explication rationnelle à ce changement de nom. Cette BD d'une page indique que les personnages Disney vont désormais voyager sous de nouveaux noms.

    Case issue de Mickey Magazine n°468
    (septembre 1959)
    Cliquez sur l'image
    pour voir la page en plus grand.
     



Ce petit panorama sur les origines des noms et prénoms des personnages de BD Disney ne se veut pas exhaustif. Si vous possédez des informations qui ne sont pas présentes dans cet article, n'hésitez pas à vous manifester.




Sources :
- "Happy Birthday Mickey - 50 ans d'Histoires du Journal de Mickey"
- Remarques de Olivier et Cacou.
- Mickey Magazine n°467 et 468 
- Le Dico-Disney du Journal de Mickey


Ajouts du 27 octobre 2009 : Jean Bambois, Mal O' Pat, Professeur S.Priford, Oscar Désiré Nestor + image, Oncle Edgar, Tom, Quenotte, Piloche
Ajout du 03 janvier 2010 : Scan Case BD avec Nestor
Ajout du 11 janvier 2010 : Les Ratistou 
Ajout du 12 janvier 2010 : Scan Professeur S. Priford  
Ajout du 29 juillet 2010 : Gripsou : Fiacre Cousudor

Voir les commentaires

Publié le 22 Septembre 2008

Les A.B.R.E.V.I.A.T.I.O.N.S.* des Castors Juniors

*A
bréviations avec de Brefs Rappels pour Encourager les Visiteurs Investigateurs Agacés par les Titres Idiots à Organiser Nominalement leurs Souvenirs


Un fan de BD Disney norvégien, Vidar Svendsen a décortiqué l'oeuvre du maître de Canards. Voici une traduction/interprétation en français (avec les références des histoires françaises) de son article paru sur son site Vidarland. Merci à lui pour son autorisation de publier sur Pmspg cet article.



Retrouvez les autres articles consacrés aux Castors Juniors dans l'oeuvre de Carl Barks

1) L'organisation des Castors Juniors chez Carl Barks
2) 
Les abréviations dans les histoires des Castors Juniors par Carl Barks
3) Le Manuel des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks
4) Les activités des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks



Dans les histoires de Carl Barks, les Castors Juniors utilisent fréquemment des abréviations. Ci-dessous, voici un index des équivalents dans les publications françaises des abréviations que Barks a utilisées dans ses histoires.


Code de l'Histoire Titre Abréviation Sens
W JW 6-01
Pitié pour la forêt
(
Peril of The Black Forest)
P.E.C.O.R.E. Promoteur Et Constructeur Organisateur des Randonées Ecologiques
W JW 6-03 Castors dans le décor !
(Life Savers)
Grand R.A.V.I.O.L.I.  Grand Remarquable Administrateur Virtuose et Inspecteur Omnipotent de Loisirs Imaginaires
W JW 6-03
Castors dans le décor !
(Life Savers)
Pas d'abréviation française connue. En V.O. : P.O.A.H.M. en V.O. : Possessor Of All His Marbles
W JW    7-01
Ne pas confondre baleine et bas de laine !
(Whale of Good Deed)
D.E.P.E.G. Délégué Extraordinaire Pour Evénements Graves
D 2005-013  Baleine en danger
(Whale of Good Deed)
D.É.C.I.D.E.U.R. Dirigeant Émérite et Certifié des Interventions Directes, Entreprises d'Urgence et Ranimation
W JW 8-03 /
H 92002
Souriez, Castors !
(Bad day for troop "A")
F.A.R.C.E.U.R. Formateur Accrédité Recruteur de Castors et Unificateur Réputé
W JW 9-01 /
D 2006-237
Picsou était derrière tout ça !
(Looter of the Lake)
B.O.L.J.M.J.T.J. Bon Organisateur des Loisirs des Jeunes et des Moins Jeunes Toujours Jeunes
JW 10-01/
H 94001
Les Castors Juniors nagent dans le sirop / Course à l'érable
(Maple Sugar Time)
F.A.D.A.

P.A.T.E.R.N.E. 
Formateur Agréé Des Adolescents

Pédagogue Averti Tentant d'Elever Réellement le Niveau d'Education 
JW 10-02 / H 94141 Embouteillage grand format
(Bottled Battlers)
B.E.T.A. (B.E.T.A.C.A.R.P. sur JM 1033) Bon Educateur et Talentueux Animateur
W JW 11-01 /
H 92085
Donald faux Castor
(Traitor in the Ranks)
Grand N.I.G.A.U.D. Grand J.O.B.A.R.D. Grand Noble Instructeur Génial Administrateur et Universel Didacticien Grand Justicier Objectif des Bonnes Actions et Réparateur des Dommages
W JW 11-02 /
H 99044
Les Castors Juniors et les aigles du mont Zoziau !
(Eagle Savers)
M.A.C.H.I.N Moniteur Accrédité de Castors Homologués et Instructeur Notoire
W JW 12-01
D/D 2001-015
Le chien des collines tristes
(Hound of the Moaning Hills)
C.O.E.U.R.D.A.C.I.E.R. Chasseur Organisé Et Utilement Redoutable Des Animaux Crus Inquiétants et Railleurs
W JW 12-02 /
H 92012
Les CJ déclenchent un cyclone
(Storm Dancers)
Pas d'abréviation française connue. En V.O. : J.O.Y. K.I.L.L.E.R. en V.O. : Jaw-breaking Order Yeller and Know-it-all Intoner of Leather-lunged Lecturing, Excoriating and Rank-rattling
W JW 13-01 /
H 92051
Le casse-montagne de Picsou
(The Day the Mountain Shook)
F.I.E.R.A.B.R.A.S. Formidable, Irremplaçable Encadreur Rompu A la Brousse, Rarissime Alpiniste Sélectionné
W JW 15-01 /
H 98239
A bas la haine des baleines !
(Waiting Whalers)
F.L.I.B.U.S.T.I.E.R. Formateur Lucide, Intelligent, Brave et Universellement Savant, Tout Indiqué pour Enseigner les Récalcitrants
W JW 16-01 D D 2003-038
(Where there's Smoke) Pas d'abréviation française connue. En V.O. : H.O.T. S.H.O.T.T.E.R. en V.O. : Hawkeyed Ogler of Twigs, Sprigs, Herbs, Oaks, Truffles, Thickets, Eelgrass and Ragweeds
W JW 17-01 / D D 2002-023
L'affaire du dragon poubellivore !
(Be Leery of Lake Eerie)
E.P.E.G. Expert Pollution En Général
W JW 19-01 Biscuits made in Monstrolie
(Teahouse of the Waggin' Dragon)
Grand G.L.O.U.T.O.N. Général Licencié, Organisateur Unique de Tournées pour l'Obtention de Numéraire
W JW 20-01 /
D/D 2002-001
Quel cirque ce zoo !
(New Zoo brews Ado)
Grand D.I.G.U.E.D.I.G. Directeur Instructeur Général Ultra Expert Des Informations Globales
W JW 21-01 / D 2006-142
Castors Juniors cœurs d'or
(Music Hath Charm)
Grand T.U.R.C.O.M.A.N.
Terrible Utilisateur des Règles de Combats Organisés Mondialement, Anciennes et Nouvelles
W JW 22-01 /
H 98254
Un dangereux antipollueur
(The Phantom Joker/ Highwire heroes)
 V.I.P. Vérificateur et Inspecteur du Projet
W JW 23-01 En avant, arche !
(Hark, Hark the Ark!)
G.R.A.N.D. M.A.J.O.R. Génial Réalisateur d'Actions Notoirement Déterminantes et Merveilleux Artisan de Joyeux Ouvrages Rapides
W US   49-01
Lune en or pour les Castors
(The Loony Lunar Gold Rush)
T.A.S.L.L.A.B.H.C.C. Très Admirable Sachem à la Longue Limousine et Acheteur Bénévole de l'Hypothèque sur la Cabane du Club
W US   49-01  
Lune en or pour les Castors
(The Loony Lunar Gold Rush)
O.D.O.T.L.O. Omnipotent Donneur d'Observations Tranchantes et de Logique Omnisciente
W WDC 125-02
Castors Juniors à la rescousse !
(St.Bernard rescue)
O. S. ST.B Opération Sauvetage Saint Bernard.
W WDC 158-01 Donald fleur d'abeilles !
(Bee Bumbles)
F.E.A.C.J.M. Futurs Experts Apiculteurs des Castors Juniors du Monde.
W WDC 181-01 Le Pont de la rivière Couac
(The Chickadee Challenge)
G.C.I.R.S.I. Grand Commandant Incontestable du Royaume de la Sagacité Inépuisable
W WDC 181-01
Le Pont de la rivière Couac
(The Chickadee Challenge)
A. I . D. E. S. S. I. Amiral International à Douze Étoiles et vice-receptacle de la Source du Savoir Inépuisable
W WDC 221-01 Dignes d'un don
(Tracking Sandy)
O.S.Q.E.I. Omnipotent Superviseur de la Quête de l'Excellence Insurpassable
W WDC 253-01 Le chien errant des Castors Juniors !
(Hound Hounder)
S.L.D.L.S.U.D.C.J. Sous Lieutenant De La Section Un Des Castors Juniors
W WDC 253-01
Le chien errant des Castors Juniors !
(Hound Hounder)
S.C.D.D.C. Simples Castors De Deuxième Classe
W WDC 261-01 Le limier des Castors Juniors
(Medaling Around)
S.C.D.S. Simple Chien De Salon
W WDC 261-01
Le limier des Castors Juniors
(Medaling Around)
R.D.F. et S.D.B.E.D. Roi Du Flair et Sauveteur De Bipèdes En Danger
W WDC 276-02 La trahison du limier !
(Beach Boy)
Pas d'abréviation française connue. En V.O. : B.T.H.H.M. en V.O. : Bucket To Hold His Medals
W WDC 276-02 
La trahison du limier !
(Beach Boy) 
Pas d'abréviation française connue. En V.O. : G.P.O.O.T.K.H. en V.O. : Great Peerless Overseer Of The Kitchen Help
W WDC 276-02 
La trahison du limier !
(Beach Boy) 
Chevalier de l'ordre du G.O.I. Chevalier de l'ordre du Grand Os d'Ivoire



Une dernière abréviation utilisée par Donald après que le limier des Castors Juniors ait libéré un grand nombre de chiens dans "Le chien errant des Castors Juniors ! / Hound Hounder" (W WDC 253-01) :

R.L.T.C.E.O.A.L.D.C. : Ramenez Les Trente Chiens Evadés Ou Achetez-Leur Des Colliers !





 

Merci encore à Vidar Svendsen pour ses recherches et son aimable autorisation
de reproduire cet article en français sur ce blog.
Texte original © Vidar Svendsen. Traduction : Pmspg




Retrouvez les autres articles consacrés aux Castors Juniors dans l'oeuvre de Carl Barks

1) L'organisation des Castors Juniors chez Carl Barks
2) 
Les abréviations dans les histoires des Castors Juniors par Carl Barks
3) Le Manuel des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks
4) Les activités des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks

Voir les commentaires

Publié le 8 Septembre 2008

Les Castors Juniors sont une création de Carl Barks parodiant (bien amicalement) les organisations scouts américaines. Peut-être à travers vos lectures avez-vous une idée du fonctionnement de cette organisation ?

Un fan de BD Disney norvégien, Vidar Svendsen a décortiqué l'oeuvre du maître de Canards. Voici une traduction/interprétation en français (avec les références des histoires françaises) de son article paru sur son site
Vidarland. Merci à lui pour son autorisation de publier sur Pmspg cette traduction.


Retrouvez les autres articles consacrés aux Castors Juniors dans l'oeuvre de Carl Barks

1) L'organisation des Castors Juniors chez Carl Barks
2) 
Les abréviations dans les histoires des Castors Juniors par Carl Barks
3) Le Manuel des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks
4) Les activités des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks


L'organisation des Castors Juniors
L'organisation des Castors Juniors est une véritable organisation mondiale. Les Castors (traduction française de Woodchucks) sont en fait des marmottes d'Amérique.

 
Les Castors Juniors apparaissent pour la première fois dans "Matamore est un fameux sauveteur !" (WDC 125). L'organisation a probablement été fondée à Donaldville. Riri, Fifi et Loulou sont membres de la patrouille A ("Donald faux Castor / Le revers des médailles", JW 11-01/ H 92085 ), de la troupe numéro un ("A la recherche de la toison d'or", US 12). Par ailleurs, sont également mentionnées les pelotons G et  K du bataillon de Donaldville et le bataillon Z (de Goosetown en V.O.), et la sixième armée des Castors ("Donald trompé par le tronc", WDC 227). On connaît également des Castors Juniors en Arabie, Riri, Fifi et Loulou reçoivent de l'aide de la patrouille 646, patrouille du désert dans "Picsou d'Arabie" (US 55).


Riri simple Castor ou Castor Honoris

 

Riri, Fifi et Loulou sont trois des meilleurs Castors Juniors ("Donald faux Castor / Le revers des médailles ", JW 11-01/ H 92085 ).

Dans ("Dignes d'un don",
WDC 221) on apprend que le Musée des Sciences destiné aux Castors Juniors du monde entier se trouve à Donaldville. La construction du musée a été  financée par Picsou. Cette localisation explique probablement pourquoi un Observateur est envoyé par le Bureau Mondial des Castors Juniors pour surveiller les Castors Juniors de Donaldville quand ils font une compétition de construction de pont contre les Castorettes dans "Le pont de la rivière Couac", (WDC 181).

Le Hall de la Renommée des Castors Juniors mentionné (en V.O. mais pas en V.F. !!!) dans "La Tête et la fête !" (WDC 279) est probablement situé dans le quartier général.

Quand l'entraîneur de Donaldville tombe malade dans "Une médaille pour les Castors Juniors" (WDC 282), Donald (en tant que remplaçant) doit relever le défi.

On aperçoit la hutte n° 106 des Castors Juniors dans "Donald est gonflé !" (WDC 242).


Le Quartier Général des Castors Juniors ?

 Les Castors Juniors ont des amis influents - le sénateur Sauveplume est un Castor Junior ("Les Castors Juniors et les aigles du mont Zoziau !", JW 11 / H 99044) et l'organisation a de l'influence jusqu'à l'hôtel de ville ("Embouteillage grand format", JW 10).


Seuls quelques éléments de la structure de l'organisation sont connus. Major est le grade le plus bas chez les Castors Juniors, et colonel est le grade que vous avez avant d'être promu brigadier général ou général cinq étoiles ("Matamore est un fameux sauveteur !",
WDC 125). Amiral International à Douze Étoiles et vice-receptacle de la Source du Savoir Inépuisable (A. I . D. E. S. S. I.) est un très haut grade ("Le pont de la rivière Couac", WDC 181).

Dans ("Le facteur dans la tourmente !",
WDC 150) Riri, Fifi et Loulou deviennent Castors Honoris, le grade au-dessus de général dix étoiles. Les Castors Honoris ont le droit de porter les queues des toques sur le dessus et non en arrière !

On ne sait rien du grade au dessus de Castors Honoris, mais on voit un Très Honoré Grand Mogol de la troupe n°13 de Donaldville, dans ("Castor médiocre",
WDC 132). On voit aussi d'autres superviseurs et chefs de troupes comme Grand N.I.G.A.U.D., jetez un oeil à l'article A.B.R.E.V.I.A.T.I.O.N.S. On connaît également un titre de "Chevalier de la Garde d'Honneur" ("Le facteur dans la tourmente !", WDC 150).



Le règlement 


Les règles pour un Castor Junior sont strictes. Vous devez vous présenter à tous les rassemblements de troupes et à toutes les compétitions sauf si vous êtes malade. Une absence pour toute autre raison est punie -il vous en coûterait le grade de général cinq étoiles ("Castors, soyez précis !",
WDC 238) et la peine pour avoir évité les épreuves est de peler vingt sacs de pommes de terre.("Les Castors Juniors perdent le Nord !", W WDC 232-01). 


Si une troupe formatrice est incapable d'apprendre à une recrue les rudiments de base, elle est punie ("Donald faux Castor / Le revers des médailles",
JW 11-01/ H 92085 ). Riri, Fifi et Loulou perdent deux médailles pour "mauvaise conduite bruyante", la troupe peut perdre quatre badge du mérite pour avoir tourné en rond et ainsi de suite. Si une troupe est incapable de garder une recrue elle est sortie avec tambours et trompettes de l'organisation. L'honnêteté est aussi appréciée, un Castor Junior ne ment jamais ("Le secret d'Atlantis", US 5).
 




 

L'équipement


Le Manuel des Castors Juniors est célèbre mais ce n'est pas le seul outil utilisé par les Castors Juniors. On connaît le télescope des Castors Juniors ("Des capsules pour Tralla La",
US 6), le calendrier des Castors Juniors, qui ressemble à une montre ("La caverne d'Ali Baba", US 37), la cloche d'alarme ("Souriez, Castors ! / Drôle d'effort pour les Castors", JW 8-03 / H 92002), et l'hélicoptère de recherche des Castors Juniors dans "Le marais sans retour" (US 57).



 

Autres organisations de scouts à Donaldville

Les Castors Juniors ne sont pas la seule organisation scout de Donaldville, on connaît aussi les Castorettes ("Le pont de la rivière Couac", WDC 181; "Le joyeux ferry", WDC 260; "Les Castors Juniors nagent dans le sirop" (JW 10/ H 94001) et "Les Castors Juniors et les aigles du mont Zoziau !" JW 11 / H 99044). C'est une organisation pour filles. Dans "Castor médiocre" (WDC 132) on apprend que Donald était membre des Petits Chasseurs. Cela ne veut pas dire qu'il ait réellement appris quelque chose de cette organisation...

 

Merci encore à Vidar Svendsen pour ses recherches et son aimable autorisation
de reproduire cet article en français sur ce blog.
Texte original © Vidar Svendsen. Traduction : Pmspg




Retrouvez les autres articles consacrés aux Castors Juniors dans l'oeuvre de Carl Barks

1) L'organisation des Castors Juniors chez Carl Barks
2) 
Les abréviations dans les histoires des Castors Juniors par Carl Barks
3) Le Manuel des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks
4) Les activités des Castors Juniors dans les histoires de Carl Barks

Voir les commentaires

Publié le 7 Mars 2008

Fidèles lecteurs de BD Disney vous connaissez bien évidemment Mickey Mouse, la création de Walt Disney et Ub Iwerks et dont la première BD est parue en bande quotidienne le 13 janvier 1930.

Si vous lisez des bandes dessinées plus récentes, vous connaissez aussi un personnage particulier imaginé par Didier Le Bornec et dont la première histoire est parue dans le Journal de Mickey n°2490 du 8 mars 2000 et intitulée "Le double doublé".

Michel Souris, puisque c'est ainsi qu'il se nomme, est un faux-frère jumeaux de Mickey. Un double raté qui cherche à imiter Mickey dans ses moindres faits et gestes. Plutôt malfaisant à ses débuts, Michel Souris s'est transformé en imbécile heureux, plus bête que méchant et portant plutôt à rire tant il déclenche de situations cocasses.

MM1stpanelYM30-01-13.jpg
Première apparition
 de Mickey Mouse en BD
 le 13/01/1930

MichelSouris1stpanel-extrac.jpg
Première apparition
 de Michel Souris en BD
 le 08/03/2000



Et bien, nous amis belges avaient sans doute anticipé la création de Michel Souris dès 1950 !


En effet, dans Mickey Magazine n°3 du 28 octobre 1950, une bande dessinée contant "L'étonnante histoire de Walt Disney", une case nous dévoile les noms de Mickey Mouse dans différentes langues.


MM03MichelSouris001.jpg
Planche parue dans Mickey Magazine n°3 du 28/10/1950 page 13



Quelle surprise de lire sous la tête du petit français la traduction littérale de Mickey Mouse qui devient Michel Souris !

MM03MichelSourisZoom.jpg



Voici un clin d'oeil de l'histoire qui plaira sans doute à Didier LE BORNEC !


PS n°1 du 22/03/2008 : Cet article a été repris sur Lepost.fr ( voir ici )


En savoir plus :
Voir la liste des histoires de Michel Souris
Où touver la première BD de Mickey ?
Où touver la première BD de Michel Souris ?
Le site de Didier LE BORNEC


PS n°2 du 01/07/2008 : Le Vrai Michel Souris existe, je l'ai rencontré !

Un internaute visitant ce site m'a interpellé : il s'appelle Michel Souris !
Vous ne le croyez pas ? Voici un dessin réalisé par un admirateur et pour en savoir plus : visitez son blog !

Le véritable blog de Michel Souris : http://culture-histoire.over-blog.com/

 

 

Voir les commentaires

Publié le 6 Avril 2007

 

Nous avons déjà traité le thème des parents de Riri Fifi et Loulou dans les sujets suivants : Qui a envoyé Riri Fifi et Loulou chez leur Oncle Donald ? et Qui est le père de Riri Fifi et Loulou ?

Toujours à propos de parents de Riri Fifi et Loulou, j'ai retrouvé grâce à Egg sur McDrake International, un commentaire de Don Rosa sur sa vision des faits.

 

 

  

Voici la traduction de ce qu'écrivait Don Rosa sur DCML le 1er novembre 1996 :

 

"En ce qui concerne les parents de Riri Fifi et Loulou, nous y avons réfléchi pendant 9 ans, mais je ne pense pas que nous y arriverons un jour, car il ne peut y avoir de fin heureuse possible ni même de fin malheureuse satisfaisante. (Et il me semble que je l'ai mentionné il y a une ou deux semaines)

A) On les retrouve, Riri Fifi & Loulou retournent vivre avec eux et quittent l'oncle Donald -- Triste.

B) On les retrouve, Riri Fifi & Loulou décident de les renier ou quelque chose du même genre pour qu'ils puissent rester avec l'oncle Donald -- Triste et étrange.

C) On les retrouve 60 ans après et on perd leur trace ensuite -- Très triste !

D) On les retouve décédés -- Vraiment Vraiment triste

E) On ne les retrouve pas du tout -- Et ça rime à quoi ?

  

Je réfléchirai peut-être à une solution F ou G un jour et y repenserai encore, mais j'en doute.

 

C'est comme si j'essayais d'écrire l'histoire qui raconte comment Picsou est mort en 1967... Je n'essaierai jamais car je ne serai jamais content du résultat."

 

Quelques jours plus tard (le 7 Novembre 1996, toujours sur DCML) , il s'exprimait ainsi :

 

"Non ,je gerderai secrètes mes idées d'histoires sur les parents de Riri Fifi & Loulou pour deux raisons.

1) Il se peut que je fasse cette histoire un jour

2) Je suspecte que mon idée pour cette histoire soit un vrai navet et j'*adore* garder de telles choses secrètes."

 

Voici donc un fantasme à oublier, il n'y aura sans doute jamais d'histoire Disney narrant le retour des parents de Riri Fifi et Loulou. Et, à bien y réfléchir... c'est tant mieux !

  

Lire les articles liés à ce thème :

Qui a envoyé Riri Fifi et Loulou chez leur Oncle Donald ?

- Qui est le père de Riri Fifi et Loulou ?

 

 

Pour les puristes et amateurs de V.O. voici les textes initiaux :

Don Rosa on DCML, 1 November 1996 :
"As for HD&L's parents, we've thought about that for 9 years, but I don't think we'll ever mess with it since there is no possible happy or even satisfying UNhappy ending that it can have. (And it seems like I mentioned this just a week or two ago...) A) They are found and HD&L go to live with them and leave Unca Donald -- sad. B) They are found and HD&L decide to disown them or something so they can stay with Unca Donald -- sad and weird. C) They are found after 60n years and then lost again -- very sad! D) They are found DEAD -- rilly, rilly sad! E) They aren't found at all -- so whatsa point? Maybe I'll think of an F or a G someday and think about it again, but I doubt it. It's like me trying to write the story of how $crooge died in 1967... I'd never attempt it since I'd never be happy with the results."



Don Rosa on DCML, 7 November 1996 :
"No, I'll keep my story ideas for HD&L's parents secret for two reasons. 1) I may still do that story someday. 2) I suspect my idea for that story is a real stinker and I *like* to keep such things secret !"

Don Rosa on DCML, 7 November 1996 :

Voir les commentaires