Publié le 5 Mai 2016

Voir les commentaires

Rédigé par Pmspg

Publié le 1 Mai 2016

Voir les commentaires

Rédigé par Pmspg

Publié le 6 Avril 2016

Voir les commentaires

Rédigé par Pmspg

Publié le 12 Mars 2016

Voir les commentaires

Rédigé par Pmspg

Publié le 9 Mars 2016

Voir les commentaires

Rédigé par Pmspg

Publié le 9 Mars 2016

Voir les commentaires

Rédigé par Pmspg

Publié le 6 Mars 2016

 

Le pari lancé par Jacques Glénat pouvait sembler fou : demander à des auteurs de BD franco-belge de créer de nouvelles aventures de Mickey et Donald. S’attaquer au symbole des comics strips américains était-il une bonne idée ? Comment concilier le talent et le style d’auteurs reconnus et confirmés avec le style Disney, parfois trop lisse pour laisser exprimer la patte de leurs auteurs ?

 

Mickey's Craziest Adventures scénarisé par Lewis Trondheim et dessiné par Nicolas Keramidas prouve que l’alchimie peut fonctionner et produire un mélange décapant !

 

Tout démarre par une imposture : les pages proposées seraient des pages de magazines américains anciens datant des années soixante. Ces magazines auraient été retrouvés par les auteurs lors d’un vide-grenier. Ils arborent un logo faisant penser aux Editions DELL ("DELL Comics are Good Comics"), mais le texte n'est autre que le nom GLENAT à l'envers !

 

Ils auraient compilé les feuilles de cette aventure jamais reproduite depuis lors, dans cet album. Les pages reproduites sont sales, avec un grain d’imprimerie rappelant la qualité des comics strips de l’époque. Des fausses couvertures rappelant celles des Ones Shots publiés aux Etats Unis par Dell sont présentées. Des bandeaux en haut de chaque page rappellent les bandeaux que l’on pouvait voir parfois sur la dernière page du Journal de Mickey.

 

 

Le vice est même poussé jusqu’à porter une référence commençant par W OS 1314 sur chaque page pour faire croire qu’il s’agit un comic book américain. Cette référence n’a pas été choisie au hasard : en effet le dernier numéro des One Shots paru en mars 1962 portait la référence W OS 1313 (voir couverture ci-contre). Cette histoire Mickey's Craziest Adventures (remarquez au passage le titre en anglais) s’inscrirait dans dans la suite logique des BD américaines.

 

Une imposture vous dis-je !

 

 

 

Mais il faut voir comment le dessin de Keramidas (au premier abord un peu trop négligé par rapport au pur style académique Disney) et le scénario de Trondheim sont efficaces. Une aventure à bout de souffle, et un humour ravageur, à la limite de l’impertinence vis-à-vis des personnages parfois lisses de Disney, démontrent le talent des deux artistes ainsi que leur connaissance pointue du monde Disney et leur sympathie vis-à-vis des personnages. La psychologie des personnages est bien rendue : ils ne trichent pas, ils vivent une aventure, un peu comme s’il s’agissait ici d’un documentaire les filmant dans leur vraie vie et non d’un film où ils joueraient des personnages bien calibrés.

 

L’humour décalé est souvent cinglant. Cela redonne aux BD Disney une saveur que l’on avait un peu perdue depuis les années 1930 où Mickey et Donald étaient d’espiègles garnements.

 

Et si finalement, cette imposture magnifique était un véritable retour aux sources de l’esprit Disneyen ? Marquera-t-elle un tournant dans les BD Disney ? Le succès de cet album nous en donnera la réponse.

 

   Disney / Glénat - Mickey's Craziest Adventures

Voir les commentaires