Vicar a quitté Donaldville

Publié le 10 Janvier 2012

VicarPortrait.jpg

 

Le dessinateur chilien Víctor Arriagada Ríos, plus connu sous le pseudonyme de Vicar, est décédé le 3 janvier 2012, des suites d’une leucémie, à l’âge de 77 ans. (Après Carl Barks, les maîtres des canards doivent-ils donc tous finir ainsi ?)


Considéré comme un des illustrateurs chiliens les plus importants du XXème siècle il aura eu le plaisir et l’honneur, en août 2011, d’avoir une rétrospective de son œuvre à la Corporación Cultural de Las Condes intitulée : « Vicar, une vie au crayon 1957-2011 » qui a réuni une centaine de ses dessins.



VicarHuasoRamon.jpgVicar commença sa carrière dans les années 50’ dans le supplément Mampato, du journal El Mercurio. Il a aussi participé aux premiers numéros de la revue Barrabases, et de El Pingüino, où il a créé le premier de ses personnages emblématiques, l’aveugle Quevedo. Il crée ensuite Paleta, inspiré de Jorge Alessandri.


 

Parti vivre en Espagne dans les années 1960, il a participé au premier film d'animation espagnol, «Le magicien des rêves » (1964) et a travaillé pour les studios Bardon Art et Selecciones Ilustradas. C'est à la fin de cette décennie qu’il a créé son personnage le plus célèbre au Chili, le Huaso Ramón, un agriculteur chilien.

 

 

Tout en travaillant à Barcelone, le groupe d'édition danois Gutemberghus (devenu Egmont) lui propose au début des années 70’ de dessiner Donald Duck pour le marché scandinave, où le personnage de Walt Disney est très populaire. Et c’est Donald qui le rendra célèbre dans les pays nordiques et plus largement encore en Europe et à travers le monde.



Vicar1erecase.jpg

Première case de la première histoire Disney publiée crayonnée par Vicar (D 2008 Buy Ice-Cream Cones)

 

 

Carl Barks, le créateur du célèbre canard aurait même reconnu que Vicar dessinait mieux que lui. «C'était un homme charmant et il voulait me faire un compliment », a rappelé il y a quelques années Vicar au journal La Tercera. « Il m’a dit « better than me » (mieux que moi), mais son talent est inégalable, c’était un maître dans tous les sens du terme. », a-t-il dit au sujet de l’adoubement de Barks, qui l’a quelque part consacré comme l'artiste le plus éminent de Donald dans le monde.


 

VicarD2008-316page1.jpg

Première page d'une des dernières histoires dessinées par Vicar (D 2008-316 Never Say Never) parue dans le Journal de Mickey n°2982 (2009)

 

 

Vicar résumait en quelques mots son incroyable expérience :  «En 37 ans, je peux dire que j'ai travaillé tous les jours avec Donald !». Vicar, né en 1934, en même temps que Donald (un signe du destin ?) a ainsi dessiné plus de 1200 histoires du célèbre palmipède. Pour les scénarios, il a principalement collaboré avec Jim Kenner (1973-1988), Jack Sutter (1976-1998), Tom Anderson (1978-1996), Paul Halas (1982-2009) et Pat McGreal (1993-2010).


Pour encrer ses histoires, il a fondé à Santiago son propre studio, le «Vic-Art Studio» où il a travaillé avec Héctor Flores et Raúl Bratesko.


Signe de sa reconnaissance en France, Vicar avait été invité en 2007 à participer à un livre hommage à Albert Uderzo, le créateur d'Astérix. A cette occasion, il avait créé une BD où Donald se rendait à l'époque du guerrier gaulois.

 

 VicarAsterix.jpg

 

Bien entendu, compte tenu de sa production phénoménale, côté histoires le bon côtoie le moins bon. Mais la force de Vicar est de donner vie à Donaldville dès la première case et de donner beaucoup de mouvement aux personnages. Des détails dans des cases, des personnages secondaires aux expressions comiques ponctuent son œuvre. Même si le trait de Vicar n’est pas aussi léché que celui de Carl Barks, l’œil se régale et s’amuse de ses rondeurs et de ses courbes. Rien que par le dessin, il réussit à donner un rythme à des scénarios parfois plats ou fades.


Il restera un des artistes Disney les plus marquants de ces 30 dernières années. 

 

 

Dire aurevoir cause toujours un peu de peine...

C'était merveilleux d'être ici avec vous tous qui êtes des gens sympathiques !...

VicarDonaldAuRevoir.jpg

Dessin de Vicar offert à un fan


 

Sources :

Fallece Vicar, el chileno que mejor dibujó al Pato Donald
http://www.latercera.com/noticia/cultura/2012/01/1453-420675-9-fallece-vicar-el-chileno-que-mejor-dibujo-al-pato-donald.shtml

Victor Arriagada Rios – “Vicar” – Passes At 77
http://www.bleedingcool.com/2012/01/04/victor-arriagada-rios-vicar-passes-at-77/

Inducks
https://coa.inducks.org/creator.php?c=VR&showStats=1

Fallece Vicar (1934 – 2012) by Marco Rauch
http://mythica.cl/wp4/?p=1242

Rédigé par Pmspg

Publié dans #Picsou et Cie par leurs auteurs et dessinateurs

Commenter cet article

Nijal 18/02/2012 19:51


Je suis content d'enfin pouvoir mettre un nom sur ce dessin si reconnaissable qu'on a pu si souvent rencontrer dans "Super Picsou Géant" notamment.

Pmspg 28/02/2012 15:27



J'en suis heureux pour toi Nijal.


 


Pmspg



gilles tardif 13/01/2012 18:54


mes sympati a toute la famille je suis un grand collectionneurs de donald duck au quebec ,canada merci a toi grand désinateur