La crise des BD Disney : des comics pas comiques !

Publié le 28 Mars 2009

La crise actuelle est mondiale. Quelle crise ? La crise économique ? Sans aucun doute, mais une crise tout aussi réelle couve dans le monde des BD Disney.


Aux Etats-Unis

Depuis la mi-février 2009, on savait que Gemstone Publishing avait suspendu "temporairement" ses publications Disney et ses abonnements à Uncle Scrooge et Walt Disney's Comics & Stories.

C'est maintenant officiel : Gemstone ne renouvelle pas sa licence Disney pour la publication de BD et ne sortira pas de nouveaux titres au delà de ceux qui sont déjà en vente.

Les problèmes de Gemstone s'ajoutent à ceux des autres sociétés de son propriétaire, Stephen Geppi poursuivi pour de nombreux impayés de plusieurs centaines de milliers de dollars auprès d'imprimeurs et d'organismes financiers.

Après avoir supprimé 4 de ses titres en 2006 (
voir article), et s'être réorienté vers des éditions dites "de prestige", Gemstone n'a pas trouvé son public. Les ventes habituelles par titre sont de l'ordre de 5000 à 7000 exemplaires, chiffre ridicule comparé à la population de la patrie de Walt Disney (300 millions d'habitants). Les clients de Gemstone sont des passionnés de BD Disney, un public plutôt âgé (majoritairement plus de 30 ans). Les prix pratiqués (7.99 $ pour chacun les deux titres mensuels) éloignent les jeunes et le plus grand nombre des moins jeunes de ces comics.

Par ailleurs l'absence des Comics Disney dans la grande distribution a laissé les titres Disney hors de la vue du plus grand nombre. Commercialement un produit qu'on ne voit pas, ne s'achète pas.

Bref, la BD Disney pour les élites n'a pas fonctionné.

Rappelons que ce n'est pas la première fois. De mars 1999 à juin 2003, les BD Disney avaient cessé de paraître. Allons-nous connaître une interruption aussi longue ? plus longue ? Est-ce la fin des Comics Disney aux Etats Unis ?

Pour l'instant, Disney est à la recherche d'un repreneur pour sa licence, mais rien n'a filtré à ce jour.


Des questions de fond restent tout de même en suspend :

- Comment faire pour que les BD Disney soient largement perçues comme des BD pour tous les âges et à la fois comme des BD de qualité ?

- Peut-on trouver un modèle économique rentable pour la diffusion des BD Disney aux Etat-Unis ?

- Les BD Disney ont elles encore un public ?




En France

Tout à commencé le 9 mars 2009 avec un post laconique de Didier Le Bornec sur son blog. Ce post intitulé "
La fin du comic... ça fait tout drôle..." encourage à lire son dernier scénario pour Disney dans le Journal de Mickey. Il annonce que Disney Hachette Presse (qui publie également Picsou Magazine, Super Picsou Géant et Mickey Parade Géant) supprime la création.



 
La décision semble avoir été prise pour raisons stratégiques et économiques. Il est en effet plus rentable de réutiliser du matériel danois ou italien existant et déjà amorti que de se lancer dans la création dont l'éditeur serait le seul à supporter le coût.

C'est également à la faveur de l'arrivée d'une nouvelle équipe que ces décisions auraient été  pr
ises. Jean-Luc Cochet et Jacques Lelièvre auraient, en effet, quitté la rédaction du Journal de Mickey en février dernier.

Interrogés, des responsables de Disney Hachette Presse n'ont pas souhaité s'exprimer sur ce sujet.

La stratégie de DHP repose hélas sur une vision à très court terme de l'édition de BD. En n'encourageant pas la création, on diminue le
nombre d'auteurs de BD Disney en activité et on détourne les talents potentiels. Si dans le monde on n'avait produit aucune nouvelle BD depuis 20 ans, nous serions passés à côté d'auteurs majeurs comme
Keno Don Rosa ou William Van Horn, pour ne citer qu'eux.

Ce sont les auteurs de talent qui redonnent goût aux BD Disney. Les rééditions de classiques sont certes intéressantes, mais un jour le manque de nouveauté finira par lasser les lecteurs. Bref, DHP n'est-elle pas en train de scier la branche sur laquelle elle est assise ?

 

Et demain ?

Sommes nous à l'aube de la disparition des magazines de BD Disney à travers la planète ? (pour assombrir le tableau,
voir l'article sur la disparition des Editions Portugaises en 2006) On pourrait céder à la dépression ambiante et parier que la fin du monde (des BD Disney) est pour bientôt, que seuls des peuples d'irréductibles italiens et danois seraient en mesure de retarder l'échéance... 

On peut aussi voir des signes encourageants : l'Espagne se remet à éditer des magazines et des BD Disney cartonnées (
voir article). Alors, peut-être que l'espoir est encore permis ?
L'avenir, seul, nous écrira la suite du scénario.




Sources : 

Etats-Unis :
Blog de Susan Daigle-Leach :
http://colorandcaffeine.blogspot.com/
Disney Comics Forum :
http://dcf.outducks.org/viewtopic.php?id=424
Gemstone Publishing : http://www.gemstonepub.com/

France :
Blog de Didier Le Bornec :
http://laboitadidier.over-blog.com/article-28820471.html
Disney Comics Forum : http://dcf.outducks.org/viewtopic.php?id=443
DHP Régie :
http://www.dhpregie.com/

Rédigé par Pmspg

Publié dans #Livres Albums Revues et Magazines Disney

Commenter cet article

Nijal 07/04/2009 21:23

Bonjour, et merci pspmg pour toutes ces informations.Tout cela est inquiétant. Mais il faut relativiser:_Le déclin des BD Disney aux Etats-Unis intervient dans un contexte d'industrie du comics globalement morose -en terme de vente par rapport au passé, pas sur le plan artistique- aux Etats-Unis. Cf, la fin de cet entretien:http://www.actusf.com/BD/interview/itw_Gary_Spencer_Millidge.htm_En France, les seuls magazines BD jeunesse en kiosque survivants sont quasiment tous ceux édités par Disney Hachette. Tous les autres (Pilote, Tintin, et même Pif Gadget qui vient de déposer le bilan) ont disparu, à la notable exception de Spirou, mais qui est loin de ses tirages d'antan.Je ne connais pas la situation ailleurs en Europe, mais on peut supposer qu'elle n'est pas glorieuse pour tout ce qui est mode de diffusion de la BD en kiosque.A l'aune de ce contexte, on peut dire que ces difficultés sont quelque peu "logiques", et la prédiction de Carl Barks comme quoi "plus personne ne lirait de comics en raison de l'apparition d'autres modes de loisirs" est exagérée (les comics ne disparaîtront pas), mais pas bête.Je ne savais pas qu'aux Etats-Unis, les tirages étaient si ridiculement bas (quand on pense qu'en France -un pays 5 fois moins peuple-, une édition des "Trésors de Picsou" arrive à passer les 100 000 exemplaires vendus). Il est clair que dans ce pays, l'avenir de la BD Disney semble très compromis, et c'est un euphémisme. Et c'est grand dommage car les plus grands auteurs de ces 20 dernières années ont été nord-américains.En France, et plus globalement en Europe, même si la BD "classique" ne paraît plus en kiosque, elle a trouvé un autre moyen d'écoulement grâce aux albums, si bien que la BD classique reste populaire. D'ailleurs, les mangas se sont adaptés au marché français et européen et se lisent aussi en albums (contrairement au Japon).Mais les albums en BD Disney sont anecdotiques, si bien que le seul moyen de diffusion reste le kiosque. Si bien que la décision d'arrêter la création pour des raisons de coût est plus qu'inquiétante, même si compréhensible sur un pur plan comptable!La BD Disney, en matière de qualité, avait déjà à mon sens subi une traversée du désert dans les années 70 - années 80 (il suffit de voir la qualité des histoires publiées dans les Pic Mag de l'époque...), mais au moins il y avait quand même création!Honnêtement, je suis bien pessimiste.

Pmspg 07/04/2009 22:40


Merci Nijal pour ce long commentaire.

La période pousse beaucoup de monde au pessimisme. Mais même si le marché des magazines BD est en déclin, il me semble qu'il y a de la place pour quelques magazines de qualité. Il y aura sans doute
des disparitions mais espérons qu'avec ou sans création française les BD Disney sauront trouver leurs lecteurs.

Pmspg


donducky 07/04/2009 20:44

Salut Pmspg, ce que j'ai voulu te demander est que tu me dises si cette phrase est 100% sûre ? :"Il annonce que Disney Hachette Presse (qui publie également Picsou Magazine, Super Picsou Géant et Mickey Parade Géant) supprime la création."Merci.

Pmspg 07/04/2009 22:32


Je comprends mieux ainsi.

L'annonce est bien sur le blog cité, mais comme je l'ai écrit, je n'ai pas de confirmation officielle. J'ai eu des informations divergentes sur le sujet par des personnes différentes.
Ce qui est sûr c'est qu'il y a un mouvement de réduction du financement de la création. La disparition totale du financement de la création ne m'a pas été confirmé par d'autres sources mais reste
possible. 

Pmspg



 


donducky 06/04/2009 15:55

Merci pour l'info car à part sur Pmspg, je ne l'ai vu nul part. Si j'ai bien compris, ce n'est pas une source 100 % sûre ?

Pmspg 06/04/2009 22:28


Désolé, je n'ai pas bien compris.
Qu'est-ce qui n'est pas une source 100% sûre ?

Pmspg 


Lerichard 02/04/2009 14:52

Bonjour,Et pour encore noircir le tableau, les ventes de bandes dessinées (pas le nombre d'impression) au Danemark ont aussi chuté. Egmont a commencé à utiliser plus de matériel hollandais qu'il ne le faisait auparavant.

Martin 29/03/2009 18:47

Bien triste nouvelle, d'autant plus que les éditions Gemstone étaient de bonne qualité. Si même les américains n'arrivent pas à publier correctement Disney, ça va devenir dur de lire ces comics ...

Pmspg 01/04/2009 23:18


Effectivement !
Mais ne perdons pas forcément tout espoir...

Pmspg